Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau de la Syrie flotte de nouveau à sa frontière avec Israël

    Le drapeau de la Syrie flotte de nouveau à sa frontière avec Israël (photos)

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    12851
    S'abonner

    En présence de la police militaire russe, l’armée gouvernementale syrienne a hissé le drapeau syrien sur la colline de Tel al-Hamriyah, dans le nord de la province de Quneitra, et les soldats syriens rétablissent leurs positions sur ce territoire longtemps contrôlé par des terroristes.

    De longues années durant, les terroristes ont contrôlé la colline de Tel al-Hamriyah située dans le nord de la province syrienne de Quneitra, ce qui leur permettait d'ouvrir le feu sur un vaste territoire environnant. Or, depuis mercredi soir, l'armée syrienne y rétablit ses positions, rapporte le correspondant de Sputnik sur place.

    Le drapeau de la Syrie flotte de nouveau à sa frontière avec Israël
    © Sputnik .
    Le drapeau de la Syrie flotte de nouveau à sa frontière avec Israël

    À l'heure actuelle, le gouvernement syrien contrôle la frontière avec Israël et le drapeau syrien flotte de nouveau sur tous les villages frontaliers, confirme le journaliste.

    Le drapeau de la Syrie flotte de nouveau à sa frontière avec Israël
    © Sputnik .
    Le drapeau de la Syrie flotte de nouveau à sa frontière avec Israël

    On s'y prépare à présent au retour des réfugiés dans leurs foyers. Des citoyens syriens d'origine tcherkesse habitent essentiellement dans cette région. Dès 2011, ce territoire s'est trouvé sous le contrôle de groupes paramilitaires.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    L’aviation russe aurait empêché Israël de bombarder une base militaire syrienne
    Tags:
    retour, réfugiés, drapeau, frontière, contrôle, terrorisme, armée gouvernementale syrienne, Sputnik, Quneitra, Israël, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik