International
URL courte
6233
S'abonner

La presse ukrainienne, les militants politiques et l’opposition n’ont jamais subi de pressions plus fortes qu’aujourd’hui, considère un ancien ministre de la Défense du pays.

L’ancien ministre ukrainien de la Défense, Anatoli Gritsenko, a accusé les autorités de Kiev d’organiser  l’assassinat de militants dans ce pays. 

«Les attaques et les assassinats  de militants en Ukraine ne sont pas le simple résultat de l’impuissance du pouvoir parce que les autorités sont derrière tout cela», a-t-il déclaré à l’antenne de la chaîne NewsOne. 

Et d’attirer l’attention sur le fait qu’actuellement la presse ukrainienne, les militants politiques et l’opposition subissaient des pressions comme jamais par le passé et qu’un « travail d’envergure » était menée contre eux. 

Non seulement des journalistes ukrainiens, mais aussi certains de leurs confrères étrangers, reçoivent du gaz lacrymogène en plein visage et sont roués de coups. 

Rappelons que la semaine dernière, à Kiev, un policier ukrainien a pulvérisé du gaz lacrymogène au visage d’un correspondant photo d’Associated Press.

Lire aussi:

Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
Effondrement d'un bâtiment abritant plusieurs médias internationaux à Gaza sous les frappes israéliennes - vidéo
En continu: l’aviation israélienne détruit la maison du numéro deux du bureau politique du Hamas
Le risque d'une guerre à grande échelle avec la Palestine évalué par l'ambassadeur d’Israël en Russie
Tags:
autorités, journalistes, militants, opposition, Anatoli Gritsenko, Ukraine, Kiev
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook