Ecoutez Radio Sputnik
    Apple

    Guerre commerciale: en Chine, Apple risque de devenir otage du protectionnisme de Trump

    © AP Photo / Mark Lennihan
    International
    URL courte
    1111

    La réussite de l’américain Apple sur le marché chinois risque de provoquer un regain de nationalisme en Chine, si les sanctions récemment adoptées par Donald Trump affectent gravement les entreprises chinoises, préviennent les observateurs. On ne doit sans doute pas s’attendre à une riposte extrême de Pékin, a déclaré un analyste chinois à Sputnik.

    Beaucoup se demandent pourquoi le géant américain Apple a autant de succès en Chine, quand certaines sociétés chinoises essuient d'immenses pertes à l'heure où Washington a déclaré la guerre commerciale à Pékin. On a même l'impression que les entreprises américaines opérant en Chine sortent vainqueurs de cette guerre commerciale. On ne va pas jusqu'à exclure un boycott de marchandises américaines en Chine.

    «Je tiens à souligner que la guerre commerciale, ce n'est pas une guerre proprement dite. Une guerre "chaude" entre la Chine et les États-Unis pourrait se solder par la confiscation des actifs des sociétés américaines, mais dans une guerre commerciale, de telles mesures irréfléchies ne sont pas de mise», a indiqué Mei Xinyu, du Centre de coopération économique et commerciale auprès du ministère chinois du Commerce, dans un entretien accordé à Sputnik.

    Et d'expliquer que la Chine s'appliquait à se rendre attractive pour les investisseurs du monde entier.

    «Quoi qu'il en soit, si la guerre commerciale sino-américaine s'aggrave à l'extrême, il suffira à la Chine d'adopter certaines mesures restrictives pour contrôler le rapatriement des bénéfices des entreprises américaines», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Début juillet, Donald Trump a tiré une nouvelle salve dans sa guerre commerciale contre la Chine en dressant une liste de produits chinois supplémentaires, et importés pour un montant de 200 milliards de dollars par an, qu'il menace de taxer dès septembre. Ces taxes protectionnistes que le Président des États-Unis prévoit d'instaurer sur de nombreux articles chinois risquent de frapper de plein fouet le géant américain Apple qui fabrique une grande partie de ses accessoires en Chine.

    Lire aussi:

    Guerre commerciale en vue? Les premières réactions de la Chine à l’offensive de Trump
    Le protectionnisme US pousse l’UE vers le partenariat avec la Chine
    Pékin et Washington n'ont pas réussi à s'entendre pour arrêter la guerre commerciale
    Tags:
    guerre commerciale, sociétés, entreprise, rapatriement, bénéfices, ministère chinois du Commerce, Apple, Sputnik, Mei Xinyu, Donald Trump, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik