International
URL courte
7129
S'abonner

L’explosion d’une voiture piégée dans la ville syrienne de Masyaf aurait tué le chercheur Aziz Asbar, annonce le journal israélien Haaretz. Selon ce média, ce scientifique participait au programme syrien d’armes chimiques.

Aziz Asbar, employé du centre scientifique de la ville syrienne de Masyaf, serait décédé suite à l'explosion de sa voiture, informe le journal israélien Haaretz.

Selon ce média israélien, le scientifique était proche du Président syrien et a participé au développement des armes chimiques.

Les journalistes israéliens indiquent qu'un groupe de radicaux affilié à Tahrir al-Sham* a revendiqué cet attentat. Néanmoins, des journalistes syriens cités par le site israélien Walla affirment que cet assassinat aurait été organisé par des services de renseignement étrangers.

​Auparavant, Israël avait à deux reprises bombardé le centre de Masyaf. La derrière attaque remonte au 22 juillet.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle, dans les Yvelines
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Trois des quatre auteurs de l'étude du Lancet sur l’hydroxychloroquine se rétractent
Juan Guaido réfugié dans la résidence de France à Caracas? Paris répond
Tags:
armes chimiques, Haaretz, Bachar el-Assad, Israël, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook