International
URL courte
5403
S'abonner

Les terroristes de Daech* franchissent toujours discrètement la frontière syro-irakienne dans les régions désertiques, et «tout cela se produit sous les yeux de l’aviation américaine», a déclaré devant les journalistes Farhan Muhammed al Dulaimi, du conseil de la province irakienne d’Al-Anbar. Sputnik s’en est entretenu avec un analyste irakien.

Tout indique que les Américains ferment tout simplement les yeux sur les agissements des terroristes, a déclaré à Sputnik Ahmed al Sharifi, spécialiste irakien des questions stratégiques.

«La menace à la sécurité est instrumentalisée par les Américains pour influer sur la prise de décisions en Irak, notamment sur la composition du prochain gouvernement. Daech* est un projet d'investissement des États-Unis, destiné à faire pressions sur Bagdad», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que l'Irak faisait partie de la politique consistant à garantir la sécurité nationale des États-Unis.

«Tout d'abord, il [l'Irak, ndlr] est nécessaire aux Américains pour remplir la stratégie de Donald Trump visant à contenir l'Iran et la Chine. Ensuite, pour s'opposer à la présence russe en Syrie. Il est clair pour tout le monde que la Russie ne partira pas de Syrie après la victoire sur les terroristes. On y voit l'exemple d'une longue coopération stratégique. De leur côté, les États-Unis font tout pour s'ancrer dans le pays voisin», a poursuivi l'Irakien.

Et d'expliquer que d'importantes voies de transport de pétrole et de gaz passaient par l'Irak et la Syrie. Qui plus est, ce sont des éléments potentiels de la nouvelle route de la soie depuis la Chine.

«Nul n'ignore que des milliers de militaires américains se trouvent en Irak en tant que conseillers et diplomates. Leur nombre exact n'est pas divulgué. Quoi qu'il en soit, ces militaires américains sont parfaitement capables d'exercer une réelle influence politique sur la situation en Irak», a relevé l'interlocuteur de Sputnik.

Selon ce dernier, les Américains ont intérêt à ce que les terroristes ne soient pas définitivement liquidés. Cela donne un prétexte à leurs soldats pour s'éterniser dans un pays étranger.

*Organisation terroriste interdite en Russie

 

Lire aussi:

Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Pourquoi le prince Albert de Monaco a-t-il rendu visite au Pr Raoult?
Tags:
conseillers, diplomates, militaires, sécurité, stratégie, victoire, terrorisme, Daech, Donald Trump, Ahmed al Sharifi, Russie, Iran, Chine, États-Unis, Bagdad, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook