Ecoutez Radio Sputnik
    Rabat Hassan

    Rabat et Nairobi boostent leurs relations en créant une commission parlementaire mixte

    CC BY-SA 3.0 / Nawalbennani / Rabat Centre
    International
    URL courte
    263

    La création de la commission parlementaire mixte maroco-kényane a été annoncée par 15 députés kényans, en marge de la réception donnée par l’ambassade du Maroc à Nairobi à l’occasion de la fête du trône. La commission aura à développer la coopération économique et diplomatique, en particulier sur le conflit du Sahara occidental.

    Lors de la réception offerte par l'ambassade du Maroc à Nairobi, à l'occasion de la fête du trône, 15 parlementaires kényans ont annoncé la création de la commission parlementaire mixte maroco-kényane, selon la Maghreb Arabe Presse (MAP). Cette commission est la première du genre dans l'histoire des relations entre les deux pays, selon la même source.

    «La commission parlementaire mixte maroco-kényane s'attèlera ainsi à promouvoir toutes les initiatives visant le renforcement des relations entre les deux pays et l'adoption de positions communes lors des forums, assemblées et réunions au niveau continental, y compris au sein du parlement africain», a expliqué Mokhtar Ghambou, l'ambassadeur du Maroc à Nairobi.

    Évoquant le rôle de la commission dans la promotion de la coopération économique entre les deux pays, le diplomate a affirmé qu'elle «œuvrera aussi à encourager les initiatives visant la signature d'accords bilatéraux dans divers domaines tels que l'agriculture, les industries alimentaires, le tourisme, les énergies renouvelables et la construction de barrages».

    Concernant la coopération diplomatique entre Rabat et Nairobi, en particulier le dossier sahraoui, l'ambassadeur a souligné que la commission mixte œuvrera «à renforcer les concertations et la coordination avec les pays de l'Afrique de l'Est en vue de contribuer à parvenir à une solution pacifique, négociée et définitive à la question du Sahara marocain».

    Le modèle de développement de l'économie marocaine dans les secteurs de l'habitat, de l'urbanisme, de l'agriculture, de l'industrie et de l'investissement inspire au plus haut niveau les autorités gabonaises. C'est ce qui ressort des déclarations faites le 31 juillet par le vice-président du pays, Pierre Claver Maganga Moussavou, à l'agence de presse officielle marocaine MAP, en marge de la réception offerte par l'ambassade du Maroc à Libreville à l'occasion de la fête du trône.

    «Lorsque je vais au Maroc je suis surpris par la fulgurance du développement marocain en termes d'habitat, d'urbanisme, d'agriculture et même du point de vue des investissements au niveau industriel qui viennent au Maroc eu égard à la qualité de la main d'œuvre et aux compétences des Marocains et des Marocaines», a déclaré le vice-président gabonais. «Je dirais tout simplement [que] le Maroc est un exemple à suivre en Afrique», a-t-il affirmé.

    Lire aussi:

    Vice-président gabonais: le développement marocain «est un exemple à suivre en Afrique»
    Relations Rabat-Pékin: cap sur le projet de la Route de la soie
    Le Maroc ouvre résolument ses frontières à la route de la soie chinoise
    Tags:
    diplomatie, économie, parlementaires, accord de coopération, Kenya, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik