Ecoutez Radio Sputnik
    buillets

    La Chine décrète des taxes sur 14 milliards d'euros de produits US

    © Sputnik . Mihail Kutuzov
    International
    URL courte
    8711

    Selon le ministère chinois du Commerce, Pékin impose des droits de douane de 25% sur 13,8 milliards d'euros (16 milliards de dollars) de produits fabriqués aux USA pour répondre à une mesure similaire de la partie américaine à l’encontre des marchandises chinoises.

    Le ministère chinois du Commerce a annoncé mercredi sa décision d’imposer des droits de douane s’élevant à 25% sur 16 milliards de dollars (13,8 milliards d'euros) de marchandises en provenance des USA, allant du pétrole et de l'acier aux voitures et aux équipements médicaux.

    Cette mesure intervient en tant que représailles de Pékin à une initiative similaire mise en œuvre par Etats-Unis et touchant des produits chinois.

    La décision d'introduire des restrictions réciproques n'a pas été prise par surprise car la Chine avait averti la semaine dernière qu'elle imposerait des taxes et prendrait les mesures nécessaires pour protéger ses droits et intérêts légitimes si Washington continuait à augmenter ses tarifs sur les produits chinois.

    L'administration américaine avait introduit plusieurs séries de tarifs douaniers sur les importations étrangères depuis le mois de mars. Cette initiative a provoqué de vives réactions des partenaires commerciaux du pays. La Chine, le Mexique et l'UE ont tous imposé des droits de rétorsion sur les produits américains en réponse aux taxes de Donald Trump sur l'acier et l'aluminium.

    Une grande partie des taxes introduites visaient le secteur agricole américain, avec des tarifs douaniers sur le soja américain, le maïs, le blé, le coton, les produits laitiers, la volaille, le bœuf et le porc.

    Lire aussi:

    Sur fond de guerre commerciale, un ministre chinois se rendra aux USA à la fin du mois
    Bercy: «Si les USA nous frappent à nouveau, nous répondrons à nouveau»
    Les tarifs US contredisent le droit international, selon le ministre allemand des Finances
    Tags:
    taxes, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik