Ecoutez Radio Sputnik
    Rodrigo Duterte

    Une autre erreur et «je vous ferai tuer»: un nouveau dérapage de Duterte au nom de l’ordre

    © AFP 2018 NOEL CELIS
    International
    URL courte
    7200

    Dans une démonstration de force, le Président philippin Rodrigo Duterte a promis de garder à l’œil les policiers corrompus et menacé de les tuer s’ils commettaient une seule erreur qui nuirait à l'image publique de la police philippine.

    Plus d'une centaine de policiers contre lesquels une enquête est en cours pour divers crimes ont été livrés au palais Malacañang pour une réprimande publique par le Président philippin, qui a clairement indiqué dès le début qu'ils étaient totalement «inutiles» pour le pays et représentaient un «fléau» pour la société.

    Au cours de la rencontre, Rodrigo Duterte a déclaré qu'il ordonnerait leur mort s'ils répètent leur erreur. «Si vous continuez ainsi, je vais vraiment vous tuer. Vous pouvez en être sûr. Je n'ai rien d'autre à faire avec des imbéciles comme vous.» a-t-il déclaré aux policiers accusés de vol, d'extorsion, d'enlèvement, de viol et d'autres crimes.

    «Ne vous fâchez pas contre moi en parlant de droits de l'homme si ces policiers sont tués. Car j'aurais prévenu » a déclaré Duterte en s'adressant aux familles des policiers.

    Les policiers sont accusés d'implication dans des crimes comme corruption, viol et trafic de drogue.

    «Ceux impliqués dans les syndicats de la drogue, dans la corruption, j'ai une unité spéciale qui vous surveillera pour le reste de votre vie. Et si vous faites une autre erreur, je vous ferai tuer», a déclaré M.Duterte, promettant de revoir les cas individuels.

    Essayer de protéger l'image de la police dans le pays, au milieu des critiques internationales et nationales sur la guerre antidrogue, demeure l'une des principales priorités du Président philippin. Plus de 1.800 policiers sur 6.401 faisant l'objet d'accusations administratives ont été licenciés et quelque 3.600 autres temporairement suspendus pendant sa présidence, a annoncé la police nationale philippine la semaine dernière. Parmi eux, 261 policiers ont été testés positifs à la drogue.

    Lire aussi:

    Duterte promet de faire tuer son fils s’il est coupable de trafic de drogue
    Duterte autorise la police à tuer les «idiots» qui résisteraient à leur arrestation
    Duterte aurait besoin d’un «examen psychiatrique», selon un haut fonctionnaire de l’Onu
    Tags:
    lutte contre la corruption, corruption, trafic de drogue, drogue, crimes, police, ordre, Rodrigo Duterte, Philippines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik