Ecoutez Radio Sputnik
    Logo de Google

    Quel destin attend Google en Chine?

    © REUTERS / Eric Gaillard
    International
    URL courte
    203

    Alors que Google développe une nouvelle version de son moteur de recherche pour revenir en Chine, des spécialistes chinois en informatique restent plutôt sceptiques à ce sujet. Interrogés par Sputnik, ils expliquent que le marché chinois est prêt à faire face à une telle concurrence et qu’il existe en Chine une alternative aux produits étrangers.

    «Après le retrait de Google du territoire chinois en 2010, les positions du moteur de recherche chinois Baidu sont bien assurées et il mettra Google en pièces», a déclaré sur Wechat le directeur de Baidu, Robin Li commentant les informations relatives aux tentatives de Google pour développer une version de son moteur de recherche compatible avec les exigences de la censure d'internet appliquée par Pékin.

    Les utilisateurs chinois ont-ils désormais besoin d'un autre moteur de recherche ou bien le moteur chinois Baidu satisfait-il toujours toutes leurs exigences? La nouvelle version de Google, connue sous le nom de code Dragonfly, a-t-elle un avenir en Chine? Un expert chinois en informatique donne son avis sur ce sujet au micro de Sputnik.

    Ainsi, selon Liu Xingliang, expert en technologies de l'information, Google aura du mal à retrouver sa place d'autrefois sur le marché chinois.

    «Si Google revient en Chine avec la version qui fonctionne à travers le monde, les utilisateurs chinois n'en seront que ravis. Au contraire, si Google n'élabore pour la Chine que des produits qui ont reçu l'aval des autorités du pays ou si, par exemple, il lance un moteur de recherche bloquant tout le contenu indésirable pour les autorités chinoises, on n'aura pas forcément besoin de ce produit. Si Google se vend pour pas cher, cela sera un coup dur pour sa réputation aux yeux des utilisateurs. Et même si Google revient sur le marché chinois, l'image de la société sera écornée», a-t-il déclaré à Sputnik.

    Pour ce même expert, la volonté de Google de reconquérir le marché chinois réside certainement dans ses intérêts économiques.

    «La Chine est la deuxième économie mondiale. Effectivement, c'est un marché extrêmement important pour chaque entreprise», souligne-t-il.

    Néanmoins, il a rappelé que l'économie chinoise était aussi attractive il y a huit ans qu'aujourd'hui et les changements de la politique de Google envers la Chine n'ont commencé maintenant.

    Cela pourrait s'expliquer par le fait que les géants technologiques comme Google ou Facebook ont atteint une certaine limite sur les marchés mondiaux. Pour se développer, ils ont besoin d'un nouveau marché inexploré. C'est pour cela qu'ils acceptent les exigences des autorités locales. Ainsi, Apple se dit prêt à transmettre des données personnelles des utilisateurs du segment chinois de l'iCloud à une entreprise locale; Facebook a annoncé l'ouverture d'une filiale à Hangzhou mais les autorités chinoises sont revenues sur l'autorisation donnée 24 heures après cette déclaration sous prétexte de procédures administratives incorrectes.

    Néanmoins, il est possible qu'il soit déjà trop tard pour se lancer à la reconquête du marché chinois parce qu'au cours des huit années qui se sont écoulées les sociétés chinoises ont créé un système indépendant d'internet local. En Chine, il existe des équivalents de Google (Baidu), Twitter (Weibo) et Whatsapp (Wechat).

    Auparavant, on a appris que le géant Google, absent en Chine depuis 2010, serait en train de chercher un moyen de faire son retour dans l'Empire du Milieu. D'après The Intercept, le groupe développe une version de son moteur de recherche compatible avec les exigences de la censure d'internet appliquée par Pékin.

    Le nouveau projet, dont le nom de code est Dragonfly, est construit comme une application mobile Android et devra filtrer des sites comme Wikipedia, des sites d'information comme BBC News ainsi que les «requêtes sensibles de la liste noire» chinoise.

    Lire aussi:

    Google vous écoute en permanence. Voici comment trouver les enregistrements!
    Filtre anti-fake de Google: les médias mainstream sont-ils les seuls crédibles?
    WSJ: Google rémunère des chercheurs pour se montrer sous un jour favorable
    Tags:
    marché, concurrence, moteur de recherche, Internet, économie, Google, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik