International
URL courte
9193
S'abonner

Plus de 500 anciens membres étrangers de Daech* se trouvent toujours dans les prisons militaires des Forces démocratiques syriennes dans le nord de la Syrie, a annoncé un responsable kurde dans un entretien exclusif à Sputnik.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) retiennent en captivité 550 membres de Daech* venus en Syrie de 44 pays, dont d'Allemagne, des États-Unis, de France et du Royaume-Uni, a confié à Sputnik Ebdulkerim Omer, co-président du Conseil de la politique extérieure du canton de Djézireh dans le nord de la Syrie.

Selon l'interlocuteur de l'agence, les femmes et les enfants des combattants emprisonnés sont logés dans les camps de réfugiés installés dans les localités de Roj, Khol et Aïn-Issa. Les dirigeants des FDS négocient l'extradition des terroristes avec les pays dont ils sont ressortissants, a déclaré M.Omer.

«Auparavant, nous avons remis trois membres de Daech* à l'Indonésie. Une autre terroriste et quatre de ses enfants ayant la nationalité américaine ont été livrés au FBI. À l'heure actuelle, nous menons des négociations concernant des extraditions avec le Canada», a fait savoir le militant.

Les peshmerga kurdes lors de la bataille du barrage de Mossoul
© AP Photo / Kurdistan Region Security Council (KRSC)
Parmi les djihadistes toujours détenus dans les prisons des FDS figurent principalement des ressortissants allemands, américains, irakiens, saoudiens, tunisiens et turcs, a-t-il détaillé.

Toujours d'après lui, les terroristes capturés et leurs familles sont «souvent réticents» à quitter les territoires contrôlés par les FDS de peur d'être exécutés en cas d'extradition. «Chez nous, il n'y a pas de peine de mort», explique-t-il.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Mobilisation contre les violences policières à Paris, en dépit de l’interdiction - vidéo
Tags:
peine de mort, prison, réfugiés, lutte antiterroriste, djihadisme, FBI, Forces démocratiques syriennes (FDS), Daech, États-Unis, Indonésie, Canada, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook