International
URL courte
18133
S'abonner

De récentes statistiques mettent en évidence une augmentation inquiétante des crimes haineux envers les juifs en Allemagne et surtout dans la capitale, Berlin.

Le nombre d'actes à caractère antisémite commis à Berlin a augmenté de 19% depuis le début de l'année en cours, rapporte jeudi Deutsche Welle. Selon les statistiques officielles qui viennent d'être rendues publiques, une agression antisémite enregistrée en Allemagne sur cinq s'est produite dans la capitale.

Au moins 80 crimes haineux visant des Juifs ont été recensés à Berlin durant les deux premiers trimestres de 2018, alors que pour l'ensemble du territoire du pays ce chiffre s'élève à 401, indique Deutsche Welle. Pour la même période de l'année 2017, le bilan des actes antisémites à Berlin se chiffrait à 67.

Les médias rappellent l'histoire d'un adolescent de 15 ans d'une école internationale de Berlin qui a subi des mois d'harcèlement à cause de son origine juive, ainsi que celle d'une fille qui a reçu des menaces de mort après avoir révélé qu'elle professait le judaïsme.

En juillet, le gouvernement allemand a annoncé son intention d'envoyer 170 experts «anti-harcèlement» dans des écoles à travers le pays dans l'objectif d'empêcher la montée de l'antisémitisme parmi les enfants.

Aujourd'hui, environ 200.000 juifs résident en Allemagne. En avril dernier, la chancelière fédérale Angela Merkel a constaté que les réfugiés d'origine arabe arrivés en Allemagne y avaient «importé une autre forme d'antisémitisme».

Lire aussi:

Cybersécurité: les données dechômeurs volées, enquête en cours à Pôle Emploi
Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie
Autorisation parentale: voici les conditions pour la vaccination des jeunes de 12 à 18 ans
Tags:
judaïsme, Juifs, agression, antisémitisme, harcèlement, Angela Merkel, Allemagne, Berlin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook