International
URL courte
Construction du gazoduc Nord Stream 2 (148)
10461
S'abonner

Le groupe Nord Stream 2 AG a annoncé vendredi avoir présenté aux autorités danoises un projet d'itinéraire alternatif du gazoduc sur le territoire du pays scandinave.

Le gazoduc Nord Stream 2 pourrait passer par un itinéraire alternatif au Danemark, selon un communiqué publié vendredi sur le site du groupe Nord Stream 2 AG responsable du projet.

Selon les médias russes, l'Agence danoise de l'énergie a confirmé avoir reçu le document. Le nouvel itinéraire, qui est de 36 kilomètres plus long que la version initiale, devrait passer de l'île de Bornholm vers le nord. Le premier projet d'itinéraire, qui a été présenté aux autorités danoises en avril 2017 et n'a pas toujours reçu de réponse, reste également sur la table, a précisé le groupe.

Les États-Unis ont auparavant à plusieurs reprises demandé aux pays européens de ne pas participer au projet Nord Stream 2, brandissant la menace de sanctions à leur égard.

Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux conduites longues de 1.200 km reliant le littoral russe à l'Allemagne, par la mer Baltique. Sa capacité totale sera de 55 milliards de mètres cubes par an. Le chantier doit être terminé avant la fin de l'année 2019 et le coût du projet est évalué à 9,9 milliards d'euros.

Les autorisations à la construction du gazoduc ont déjà été délivrées par l'Allemagne, la Finlande et la Suède. Il ne reste plus qu'à obtenir l'aval du Danemark, qui se montre toutefois réticent: ainsi, le 27 juin, le Premier ministre danois, Lars Lokke Rasmussen, a évoqué une loi en préparation qui permettrait de bloquer, ou au moins reporter, la construction du tronçon danois du Nord Stream 2.

Dossier:
Construction du gazoduc Nord Stream 2 (148)

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Repas haut de gamme: une sénatrice surprise par Mediapart à la sortie d’un déjeuner dans un hôtel
Tags:
itinéraire, gazoduc, énergie, sanctions, Nord Stream 2, Nord Stream 2 AG, Lars Lokke Rasmussen, Danemark, mer Baltique, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook