Ecoutez Radio Sputnik
    L'île de Lombok après le séisme du 5 août 2018

    Le séisme indonésien rase un bâtiment en un clin d'œil (vidéo)

    © REUTERS / Beawiharta
    International
    URL courte
    103

    Un résidant de l'île indonésienne de Lombok a capturé le spectaculaire effondrement d'un bâtiment touché par une réplique du récent séisme de magnitude 5.9.

    Suite à deux puissants tremblements de terre qui ont fait plus de trois centaines de morts en Indonésie, les témoins de la catastrophe dévoilent les images prises pendant la catastrophe.

    Dans une vidéo parue récemment sur les réseaux sociaux, on voit un bâtiment en train de s'écrouler comme un château de cartes sur l'île de Lombok:

    En douze jours, l'Indonésie a été frappée par deux séismes de magnitude 7.0 et 6.4. Outre d'importantes destructions, les secousses ont fait plus de 320 morts et plus de 1.400 blessés dans le pays.

    Des dizaines de milliers de maisons ont été endommagées, selon les autorités qui ont également fait état d'un manque de personnel médical et de produits de base.156.000 personnes ont été déplacées.

    Dans certaines parties de l'île de Lombok d'une superficie de près de 4.700 km2, des villages ont été presque entièrement détruits. «Toutes les maisons se sont effondrées, les routes sont fissurées et les ponts se sont écroulés», a déclaré un porte-parole de la Croix rouge indonésienne cité par les médias européens.

    L'Indonésie, un archipel qui compte 17.000 îles et îlots, se trouve sur la dénommée ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique. Ce pays est régulièrement frappé par des séismes, mais contrairement à ceux survenus à Lombok, la plupart d'entre eux ne sont pas dangereux.

    Lire aussi:

    Un séisme de magnitude 7 secoue l'île indonésienne de Lombok, alerte au tsunami (vidéos)
    Même un séisme n’arrête pas la prière de cet imam (vidéo)
    Au moins 12 Français blessés dans le séisme en Indonésie
    Tags:
    effondrement, destruction, séisme, Lombok, Indonésie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik