Ecoutez Radio Sputnik
    Pyongyang

    Pyongyang explicite le lien entre les sanctions US et la dénucléarisation

    © Sputnik . Vitali Belooussov
    International
    URL courte
    6180

    Pyongyang a averti Washington que le durcissement éventuel des sanctions américaines contre la Corée du Nord pourrait avoir un impact sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne, selon l’agence KCNA.

    La Corée du Nord a fait savoir aux États-Unis que l'élargissement des sanctions américaines et les déclarations sur la nécessité d'accroître la pression sur Pyongyang par le biais de sanctions ne resteraient pas sans incidence sur le processus de dénucléarisation de la péninsule coréenne, a annoncé l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

    Le porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a déclaré jeudi que «les États-Unis tentent d'inventer un prétexte pour durcir les sanctions contre la Corée du Nord» et que «lors des rencontres internationales ils appellent à coopérer en matière de renforcement des sanctions et à augmenter la pression» sur son pays.

    «Tant que les États-Unis refusent d'observer les convenances à l'égard de leur partenaire de dialogue et s'accrochent au vieux scénario qui a été utilisé par les administrations précédentes et qui s'est soldé par un échec, il est impossible d'attendre un progrès dans la mise en œuvre de la déclaration conjointe de la Corée du Nord et des États-Unis, la question de la dénucléarisation comprise», a signalé le diplomate.

    Il a noté cependant que Pyongyang restait prêt à «soutenir l'intention des dirigeants américain et nord-coréen d'établir la confiance et d'appliquer pas à pas et en toute conscience l'accord» conclu à Singapour.

    Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho avait précédemment condamné la décision des États-Unis d'appeler les pays de l'ASEAN à maintenir la pression sur la Corée du Nord.

    «Par leur conduite, les États-Unis expriment leur intention de faire marche arrière même en ce qui concerne la conclusion d'une déclaration de fin de guerre qui est le premier pas vers la garantie de paix dans la péninsule coréenne», a-t-il déploré en marge du sommet ministériel de l'ASEAN à Singapour.

    La semaine dernière les États-Unis ont frappé de sanctions la banque russe Agrosoyouz dans le cadre des mesures dirigées contre la Corée du Nord. Le département du Trésor des États-Unis a cité en guise d'explication les «longues relations» entre cette banque et la Corée du Nord. Les sanctions ont également concernées la société chinoise Dandong Zhongsheng Industry & Trade et la Korea Ungum Corporation nord-coréenne.

    Le premier sommet américano-nord-coréen a réuni, le 12 juin à Singapour, Donald Trump et Kim Jong-un. Les deux hommes ont signé un document par lequel Washington s'engage à donner des garanties de sécurité à la Corée du Nord tandis que Pyongyang réaffirme son attachement à une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne».

    Lire aussi:

    Des sanctions US frappent une entité et un citoyen russes à cause de Pyongyang
    En réponse à la volonté de Pyongyang de négocier, les USA refusent de relâcher la pression
    Donald Trump se rendra en Corée du Nord et Kim Jong-un aux États-Unis
    Tags:
    dénucléarisation, impact, sanctions, Ri Yong-ho, États-Unis, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik