Ecoutez Radio Sputnik
    Le Sahara occidental

    La date de la reprise des négociations entre le Maroc et le Front Polisario annoncée

    © Sputnik . Igor Mikhalev
    International
    URL courte
    8116

    Suspendues depuis 2012, les négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario pour la résolution du conflit du Sahara occidental pourraient reprendre vers la fin de l’année 2018, plus précisément fin octobre ou début novembre, selon des sources bien informées de l’APS.

    Horst Köhler, l'envoyé spécial du secrétaire général de l'Onu pour le Sahara occidental, serait en train de réunir toutes les conditions nécessaires «pour lancer un cinquième round de négociations directes entre le Front Polisario et le Maroc avant la fin de l'année». C'est ce qu'ont confié des sources proches du dossier citées par l'APS dans son édition du 9 août.

    «Le médiateur onusien a informé mercredi le Conseil de sécurité, lors d'un briefing tenu à New York, de sa démarche d'envoyer dans les prochaines semaines des invitations au Front Polisario et au Maroc pour reprendre les négociations directes; à l'arrêt depuis 2012», ont affirmé les sources de l'APS. «Horst Köhler compte organiser ce nouveau round de négociations avant la fin de l'année, probablement vers la fin d'octobre ou début novembre», ont-elles encore précisé.

    Le 8 août, l'émissaire du secrétaire général de l'Onu a présenté un compte-rendu au Conseil de sécurité de la dernière tournée régionale qu'il a entreprise pour réunir les conditions pour relancer le dialogue direct entre le Front Polisario et le Maroc. A l'issue de cette réunion au conseil de sécurité, le Front Polisario a réaffirmé dans un communiqué, du 8 août, «sa volonté de à coopérer avec M. Köhler dans le cadre de l'opération politique de l'ONU et d'engager des négociations conformément à la résolution du Conseil de sécurité», selon l'agence de presse officielle sahraouie (SPS) dans son édition du 9 août.

    Tout en exprimant son soutien total aux efforts déployés par le diplomate onusien, le Front Polisario a appelé «les Nations unies notamment les membres du Conseil de sécurité à s'acquitter de leurs responsabilités de manière à se conformer aux principes de la charte des Nations Unies et à respecter le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance», est-il indiqué le même communiqué.

    Réagissant au contenu du compte rendu du responsable onusien, le ministère algérien des Affaires étrangères a «réitér[é] le soutien de l'Algérie aux efforts de l'Onu et à M. Köhler, en sa qualité d'envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental», apprend-on de l'APS. Abdelaziz Benali Cherif, porte-parole du ministère, a «assuré de la disponibilité de l'Algérie à coopérer, comme elle l'a toujours fait, avec l'Onu en vue d'un règlement de la question du Sahara occidental, conformément au droit international et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité qui garantissent au peuple sahraoui l'exercice de son droit à l'autodétermination».

    Lors du compte rendu de M. Köhler à l'Onu, la présidence britannique du Conseil de sécurité a souligné «la nécessité impérieuse», selon les termes d'Al-Whida, pour l'envoyé personnel du secrétaire général de «consulter l'ensemble des parties concernées» dans le conflit du Sahara occidental. Ces propos ont été favorablement accueillis par la presse marocaine qui y voit un appel à faire participer l'Algérie aux négociations de paix, selon le site d'information marocain Le 360.

    Lire aussi:

    Rôle présumé de l’Algérie au Sahara occidental: le Maroc voit rouge
    Sahara occidental: le Maroc négocierait-il malgré lui avec le Front Polisario?
    L’Algérie réagit à la nouvelle résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental
    Tags:
    négociations, Front Polisario, ONU, Horst Köhler, Sahara occidental, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik