Ecoutez Radio Sputnik
    Le roi d'Arabie saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud

    Crise entre Riyad et Ottawa: Alger se prononce au sujet de la souveraineté des États

    © Sputnik . Sergueï Gouneïev
    International
    URL courte
    17117

    Réagissant à la crise diplomatique entre Riyad et Ottawa, Alger a appelé, le 9 août, «au respect des principes de souveraineté des pays et de non-ingérence dans leurs affaires internes».

    Dans un communiqué cité par l'Algérie Presse Service, le 9 août, le ministère algérien des Affaires étrangères s'est exprimé sur la crise diplomatique entre l'Arabie saoudite et le Canada en appelant au respect de la souveraineté des pays.

    «L'Algérie appelle à la nécessité, pour les pays, de recourir dans leurs relations extérieures aux principes du droit international et de la charte de l'Onu, notamment dans leur volet relatif au respect de la souveraineté des pays et à la non-ingérence dans leurs affaires intérieures», a souligné le communiqué.

    Tout en rappelant les «profondes relations fraternelles unissant l'Algérie et le royaume d'Arabie saoudite frère», le communiqué affirme que l'Algérie «suit avec préoccupation les répercussions de la crise que connaissent les relations entre le Royaume d'Arabie saoudite frère et le Canada».

    La diplomatie saoudienne avait qualifié d'«inacceptable» et de «répréhensible» un communiqué publié vendredi par l'ambassade canadienne appelant à «libérer immédiatement» les militants des droits de l'Homme arrêtés en Arabie saoudite.

    L'Arabie saoudite a également annoncé dans la nuit de dimanche à lundi sa décision de rappeler son ambassadeur à Ottawa pour consultations ainsi que d'expulser l'ambassadeur du Canada à Riyad en le déclarant persona non grata, a indiqué l'Agence de presse saoudienne.

    Par ailleurs, Riyad a annoncé que le royaume avait décidé de «geler toute nouvelle transaction concernant le commerce et les investissements» avec le Canada.

    L'Arabie saoudite a également annoncé dans la nuit de dimanche à lundi sa décision de rappeler son ambassadeur à Ottawa pour consultations ainsi que d'expulser l'ambassadeur du Canada à Riyad en le déclarant persona non grata, a indiqué l'Agence de presse saoudienne.

    Le ministère canadien des Affaires étrangères a réagi à l'expulsion de son ambassadeur à Riyad, annoncée par le royaume en réponse aux critiques répétées d'Ottawa sur la répression des militants des droits de l'Homme dans ce pays.

    «Le Canada défendra toujours les droits de l'Homme, y compris les droits des femmes, et la liberté d'expression dans le monde. Notre gouvernement n'hésitera jamais à promouvoir ces valeurs et croit que ce dialogue est essentiel à la diplomatie internationale», a ainsi déclaré Marie-Pier Baril, porte-parole de la diplomatie canadienne.

    Lire aussi:

    Le Canada réagit à l’expulsion de son ambassadeur de l’Arabie saoudite
    Le ton monte entre Saoudiens et Canadiens
    Ambassadeur expulsé et transactions gelées: le ton monte entre Saoudiens et Canadiens
    Tags:
    crise diplomatique, position, souveraineté, Algérie, Arabie Saoudite, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik