Ecoutez Radio Sputnik
    Production de frites

    Une pénurie de frites s’annonce en Belgique

    © Sputnik . Mikhaïl Voskressenski
    International
    URL courte
    1017

    La vague de chaleur qui s'est abattue sur la Belgique a eu une conséquence inattendue, elle a mis en danger la prochaine récolte de pommes de terre, ingrédient de base de la spécialité nationale belge.

    Les cultivateurs de pommes de terre et les vendeurs de frites en Belgique prient pour la pluie alors que le temps chaud menace l'approvisionnement en pommes de terre, la base du plat national du pays, révèle The Guardian.

    La vague de chaleur à l'échelle européenne a réduit d'environ un tiers la récolte précoce des pommes de terre en Belgique par rapport à une année normale. En l'absence de précipitations importantes au cours des prochaines semaines, les principales récoltes de septembre et d'octobre pourraient être encore plus faibles.

    Outre le rendement, la chaleur affecte également la taille des pommes de terre et la rugosité de leur peau. C'est une autre source d'inquiétude, car la petite taille et la rugosité de la peau rendent plus difficiles, parfois même impossibles, l'épluchage et le découpage par les machines utilisées par les fabricants de frites.

    Et ce n'est pas encore tout. D'après The Guardian, le prix de la pomme de terre de Bintje — la variété utilisée traditionnellement pour la fabrication des frites — a déjà augmenté.

    «En 2017, une tonne de pommes de terre se négociait à 25 euros car l'offre était très importante. Nous parlons maintenant de 250 à 300 euros par tonne», a indiqué à The Guardian Romain Cools, le secrétaire général de Belgapom, le plus grand producteur de pommes de terre du pays.

    La vive préoccupation causée par cette situation a été également exprimée par Bernard Lefèvre, président d'Unafri-Navefri, l'association des commerçants.

    «Les frites sont essentielles. C'est vital. Cela fait partie de notre culture. C'est plus qu'un produit: c'est un symbole de la Belgique», a-t-il ainsi déclaré à Politico.

    Lire aussi:

    La Russie envisage de dire «niet» aux frites américaines
    Une patate à roues, un petit chef-d’œuvre d’ingénierie (vidéo)
    Jérusalem, capitale de discorde
    Tags:
    frites, pénuries, canicule, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik