Ecoutez Radio Sputnik
    Détroit d'Ormuz

    L’Iran aurait procédé à son premier tir de missile depuis un an, selon les médias US

    © AFP 2018 EBRAHIM NOROOZI / JAMEJAM ONLINE
    International
    URL courte
    7543

    Un missile anti-navire aurait été lancé la semaine dernière depuis le détroit d’Ormuz, informe Fox News en se référant à des responsables américains. Cette manœuvre serait intervenue quelques jours avant la réinstauration des sanctions américaines contre Téheran.

    Les services de renseignement américains ont repéré la semaine dernière le tir d'un missile anti-navire Fateh-110 Mod 3 depuis l'Iran, a fait savoir vendredi Fox News en se référant à plusieurs responsables américains. Selon ce média, le projectile a été lancé le 2 ou le 3 août depuis une base des Gardiens de la révolution iranienne située dans le détroit d'Ormuz. Il pourrait bien s'agir du premier tir de missile effectué par l'Iran depuis plus d'un an.

    D'après un agent du renseignement US interrogé par Fox News, le tir aurait eu lieu dans les eaux territoriales iraniennes.

    Néanmoins, ces informations n'ont pas été confirmées par le Pentagone.

    Ce lancement aurait été effectué dans le cadre des manœuvres navales que les États-Unis ont interprétées comme un message à leur encontre. Selon les Gardiens de la révolution, ces exercices militaires visaient à «faire face à des menaces éventuelles» de la part d'ennemis.

    Le 8 mai dernier, le Président américain Donald Trump a annoncé que son pays se retirait de l'accord signé en 2015 entre des grandes puissances et l'Iran, qui avait alors accepté de brider son programme nucléaire en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales.

    Les États-Unis ont ainsi décidé de rétablir leurs sanctions visant l'Iran ainsi que les entreprises ayant des liens avec Téhéran et qui ont 180 jours pour se retirer du pays.

    Le 6 août, le Président Trump a signé un décret réinstaurant un certain nombre de sanctions à l'encontre de l'Iran, en affirmant chercher à imposer une «pression économique maximale» sur la République islamique. Sur sa page Twitter, le locataire de la Maison-Blanche a promis que toute personne faisant des affaires avec l'Iran «ne le ferait pas avec les États-Unis».

    Lire aussi:

    Nucléaire iranien: les USA «tordent les bras» de leurs partenaires européens
    Nucléaire iranien: Trump promet des sanctions contre les entreprises européennes
    Ankara déterminé à faire des affaires avec Téhéran en dépit des sanctions US
    Tags:
    tir de missiles, exercices militaires, sanctions, Gardiens de la révolution islamique (GRI), Fox News, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik