Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Erdogan adresse une mise en garde à Washington

    © Sputnik . Alexeï Vitvitski
    International
    URL courte
    Sanctions US contre la Turquie et conséquences internationales (27)
    16775

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a adressé à Washington une sérieuse mise en garde contre la politique menée ces dernières semaines par la Maison-Blanche à l'égard de son pays.

    Les actions unilatérales des États-Unis pourraient obliger la Turquie à chercher de nouveaux amis et alliés, a déclaré le Président turc Recep Tayyip Erdogan dans un article publié par le journal The New York Times.

    Donald Trump a déclaré ce vendredi qu'il avait donné son feu vert au doublement des taxes sur l'aluminium et l'acier en provenance de la Turquie. Elles atteindront respectivement 20% et 50%, ce qui a provoqué une nouvelle chute de la monnaie turque, qui a atteint sa valeur la plus basse. Ainsi, la livre turque s'est effondrée de près de 20% vendredi.

    «Alors que le mal se répand en cachette dans le monde entier, les actions unilatérales des États-Unis, notre allié depuis des dizaines d'années, visant la Turquie ne feront que miner les intérêts et la sécurité de cet État. Tant qu'il n'est pas trop tard, Washington doit abandonner sa conception erronée de nos relations asymétriques et accepter que la Turquie possède des alternatives. La poursuite de cette tendance aux relations unilatérales et irrespectueuses pourrait nous obliger à rechercher de nouveaux amis et alliés», a mis en garde le chef de l'État turc.

    Washington a mis en place des sanctions contre les ministres turcs de la Justice, Abdulhamit Gül, et de l'Intérieur, Süleyman Soylu, en réaction à la détention en Turquie du pasteur évangéliste américain Andrew Brunson, en prison depuis 21 mois. Le pasteur a été arrêté pour suspicion de collaboration avec le mouvement Gülen (FETO). La justice turque l'accuse d'être impliqué dans le coup d'État raté du 15 juillet 2016. En 2017, lors d'une rencontre avec le Président turc, Donald Trump lui avait demandé de faire libérer le pasteur américain. M.Erdogan a, quant à lui, proposé d'échanger le prédicateur Fethullah Gülen, qui vit en exil sur le territoire américain, contre Andrew Brunson.

    L'annonce des sanctions contre les deux ministres turcs intervient dans le contexte des divergences entre les États-Unis et la Turquie concernant l'achat par Ankara des systèmes de missiles antimissiles russes S-400 pour quelque 2,5 milliards d'euros. Les États-Unis exercent des pressions sur la Turquie pour qu'elle renonce à l'acquisition de ces systèmes de défense antiaérienne, menaçant de refuser de lui livrer des chasseurs F-35.

    Dossier:
    Sanctions US contre la Turquie et conséquences internationales (27)

    Lire aussi:

    La Turquie promet de réagir aux sanctions américaines imposées sur l'acier et l'aluminum
    Les USA adoptent des sanctions contre les ministres turcs de la Justice et de l'Intérieur
    Présidence turque: Washington est à deux doigts de la rupture avec Ankara
    Tags:
    Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik