Ecoutez Radio Sputnik
    Police stand near protester during a demonstration in Bucharest

    Manif en Roumanie: le Président condamne la violence excessive de la police (images)

    © REUTERS / Inquam Photos/George Calin
    International
    URL courte
    471

    Gaz lacrymogènes, canons à eau et contusions… Le Président roumain a condamné «l’intervention brutale» de la police dans le but de disperser une manifestation antigouvernementale qui a dégénéré vendredi soir à Bucarest. Selon le Président, des explications du ministère de l'Intérieur sont attendues.

    Plus de 450 personnes ont été blessées et une trentaine interpellée lors d'une manifestation contre le gouvernement qui a dégénéré vendredi soir à Bucarest, a annoncé samedi la gendarmerie.

    Nombre de blessés ont dû être soignés après avoir inhalé des gaz poivre et lacrymogènes utilisés en abondance par les policiers et gendarmes anti-émeutes, tandis que d'autres souffrent de contusions, selon des sources hospitalières.

    Critiquée par l'opposition de centre droit pour son intervention en force, la gendarmerie a assuré avoir agi «de manière graduelle et proportionnelle» en réponse aux actions violentes de plusieurs dizaines d'agités qui ont tenté de traverser les cordons de sécurité installés autour du bâtiment du gouvernement, lançant des bouteilles et des pavés sur la police.

    Le Président Klaus Iohannis a condamné la violence excessive dont la police a selon lui fait preuve.

    «Je condamne fermement l'intervention brutale de la police anti-émeute, totalement disproportionnée par rapport aux actions de la majorité [des manifestants]», a-t-il écrit sur sa page Facebook. «Le ministère de l'Intérieur doit s'expliquer rapidement sur la manière dont ont été gérés les événements de la soirée», a-t-il ajouté.

    Les manifestations étaient organisées partout dans le pays par des groupes d'expatriés roumains qui entendaient dénoncer la corruption, les bas salaires et les tentatives du Parti social-démocrate (PSD) au pouvoir depuis début 2017 d'affaiblir le pouvoir judiciaire.

    Une nouvelle manifestation est prévue dans la soirée de samedi à Bucarest.

    Lire aussi:

    Réaction de l’UE aux manifestations russes: cherche-t-elle la petite bête?
    Des grenades assourdissantes tirées sur des manifestants pro-Trump à Portland (images)
    Bilan des heurts à Hambourg: 159 policiers blessés et 45 manifestants interpellés
    Tags:
    violences policières, manifestation, Roumanie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik