Ecoutez Radio Sputnik
    Affaire Skripal

    Moscou: les États-Unis «ont des problèmes» avec le désarmement chimique

    © AP Photo / PA/Andrew Matthews
    International
    URL courte
    16821

    Évoquant le nouveau train de sanctions américaines imposé en lien avec l’affaire Skripal, le chef de la diplomatie russe a rappelé que le démantèlement de l’arsenal chimique russe avait été certifié par l’OIAC. Washington, quant à lui, n’a toujours pas terminé ce processus.

    La Russie a terminé depuis 3 ans le démantèlement de son arsenal chimique, ce qui a été confirmé par l'OIAC. En revanche, la façon dont ce processus avance aux États-Unis suscite des interrogations à Moscou, a indiqué le chef de la diplomatie russe.

    «Cela fait trois ans que nous avons obtenu, dans le cadre de l'OIAC, la confirmation de la part de toutes les inspections imaginables que le désarmement chimique en Russie avait été terminé», a déclaré Sergueï Lavrov.

    «Les États-Unis devaient y arriver à peu près dans les mêmes délai que nous. Ils ont à nouveau demandé de l'ajourner jusqu'au début des années 2020, et de fait, il vaudrait mieux dire que ce sont les États-Unis qui ont des problèmes avec le désarmement chimique», a-t-il ajouté.

    Le département d'État américain a annoncé le 8 août une nouvelle batterie de sanctions antirusses pour une prétendue utilisation d'un agent innervant à Salisbury. Les mesures entreront en vigueur vers la fin du mois.

    Lire aussi:

    Vérifier Moscou sur son stock d’armes chimiques? «Absurde», selon un ex-diplomate canadien
    Moscou répond à ceux qui l’appellent à prouver qu’il n’utilise pas d’armes chimiques
    Moscou: les USA ont 3.000 t d’agents chimiques militaires, mais l’OIAC est sereine
    Tags:
    armes chimiques, OIAC, Sergueï Lavrov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik