Ecoutez Radio Sputnik
    la mer Caspienne

    Le nouveau statut de la mer Caspienne, riche en hydrocarbures, enfin tranché

    © Sputnik . Boris Babanov
    International
    URL courte
    7410

    Les responsables des cinq pays bordant la mer Caspienne ont signé dimanche au Kazakhstan une convention définissant le statut légal de cette mer stratégique, qui recèle d'importants gisements d'hydrocarbures.

    Réunis dans le port kazakh d'Aktaou, les responsables d'Azerbaïdjan, d'Iran, du Kazakhstan, de Russie, et du Turkménistan ont paraphé la Convention qui donne à la mer Caspienne un statut dont elle était privée depuis la dissolution de l'Union soviétique.

    L'hôte de la cérémonie, le Président kazakh Noursoultan Nazarbaïev, avait déclaré avant la signature que les dirigeants allaient participer dimanche à un «événement historique».

    «Nous pouvons dire qu'un consensus sur le statut de la mer a été difficile à atteindre et qu'il a pris du temps, les pourparlers se sont échelonnés sur 20 ans et ont nécessité des efforts importants et conjoints des parties impliquées», a-t-il ajouté.

    Le Président russe Vladimir Poutine a évoqué une convention dont la «signification fera date» et plaidé pour une plus grande coopération militaire entre les pays de la mer Caspienne.

    L'accord devrait aider à apaiser les tensions existant de longue date dans cette région, qui recèle de vastes réserves d'hydrocarbures estimées à près de 50 milliards de barils de pétrole et près de 300.000 milliards de m3 de gaz naturel.

    Les petits peuples autochtones de Russie
    © Sputnik . Alexander Piragis
    Selon le Kremlin, l'accord préserve la plus grande partie de la Caspienne en tant que zone partagée entre les cinq pays riverains.

    Selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Grigori Karassine, la Caspienne bénéficiera désormais d'un «statut légal spécial»: ni mer, ni lac, qui ont tous deux leur propre législation en droit international.

    Le sommet de dimanche à Aktaou au Kazakhstan est le cinquième du genre depuis 2002, tandis que se sont tenus plus de 50 réunions ministérielles et techniques depuis la dissolution de l'URSS, qui a placé quatre nouveaux pays sur les rives de la Caspienne.

    Lire aussi:

    Les États riverains de la mer Caspienne claquent la porte au nez des militaires étrangers
    La convention sur la Caspienne entrave les projets des USA et de l'Otan dans la région
    Accord sur le statut légal de la mer Caspienne: 20 ans d’«immense travail diplomatique»
    Tags:
    litiges territoriaux, Turkménistan, Azerbaïdjan, Iran, Kazakhstan, Russie, mer Caspienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik