Ecoutez Radio Sputnik
    Avion d'observation américain Boeing OC-135B

    Moscou réagit à la suspension du Traité Ciel ouvert par les États-Unis

    CC BY-SA 2.0 / Airwolfhound / OC-135B Open Skies - RAF Mildenhall Feb 2010
    International
    URL courte
    20910

    Moscou juge inacceptable la décision unilatérale des États-Unis de suspendre le Traité Ciel ouvert, sans examiner les propositions russes en la matière. Selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Washington poursuit ainsi une politique visant à saper le système d’accords établi dans le domaine de la limitation des armements.

    Moscou regrette que les États-Unis suspendent leur coopération avec la Russie sur l'accord du Ciel ouvert, tout en soulignant que de telles décisions seraient inacceptables dans un dialogue interétatique civilisé, a relevé Sergueï Riabkov, le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

    «Au lieu de se pencher sur cette question dans le cadre d'une commission consultative sur le ciel ouvert, le nouveau texte de loi (sur le budget de la défense des États-Unis pour l'année fiscale 2019 signé ce lundi, 13 août, par Donald Trump, ndlr) stipule de suspendre le financement des activités indispensables pour son application. Bien, c'est le choix des États-Unis. C'est une voie à une nouvelle intoxication des relations internationales par les biais d'approches unilatérales. On ne peut que le regretter», a souligné le vice-ministre.

    Il a également indiqué que ces derniers temps, la politique américaine en la matière «vise à imposer à la Russie des décisions qui sont inacceptables pour elle, notamment dans le contexte d'un dialogue interétatique civilisé».

    Le vice-ministre a en outre tenu à souligner que ce nouveau budget aggravait davantage la situation autour des Traités START et FNI.

    «Les tentatives visant à imposer quelque chose à la Russie via la législation nationale américaine ne font qu'aggraver davantage la situation, sans résoudre les problèmes actuels», selon lui.

    Cependant, le vice-ministre a indiqué que les nouveaux missiles russes Sarmat et Avangard n'étaient pas couverts par les Traités et que la Russie était prête à discuter à ce sujet.

    Signé le 24 mars 1992 à Helsinki, le Traité Ciel ouvert est appliqué depuis le 1er janvier 2002. Le document vise à accroître la transparence et la confiance entre les États signataires dans le domaine des activités militaires et du contrôle des armements. Il instaure un régime de libre survol des territoires des 34 Etats signataires. La Russie y a adhéré le 26 mai 2001.

    Lire aussi:

    Traité Ciel ouvert: Moscou réagit aux restrictions imposées par les États-Unis
    Un avion militaire russe se prépare à survoler les États-Unis
    Les USA et l’Ukraine effectueront un vol d’observation dans les cieux biélorusse et russe
    Tags:
    Traité Ciel ouvert, armements, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik