Ecoutez Radio Sputnik
    «Esclaves des États-Unis»: un général italien sur les pays qui adhérent à l’Otan (image d'illustration)

    «Esclaves des États-Unis»: un général italien sur les pays qui adhérent à l’Otan

    © AFP 2018 Paul J.Richards
    International
    URL courte
    15815

    L’Otan s’est métamorphosée en une sorte d’«agence» qui ne vise qu’à atteindre des objectifs avantageux pour les États-Unis, a indiqué le général italien Fabio Mini dans une interview accordée au média serbe Novosti. Selon lui, les pays qui adhèrent à l’Alliance deviennent des «esclaves».

    Si la Serbie n'a pas envie de se retrouver sous le contrôle des États-Unis, elle ne doit pas entrer dans l'Otan, qui poursuit seulement des buts géopolitiques et économiques américains, a indiqué le général Fabio Mini dans un entretien au média serbe Novosti cité par la presse russe.

    Le général a donné son sentiment sur la raison qui a poussé les pays-membres de l'Alliance à adhérer à l'Otan en temps voulu.

    «Ces pays n'étaient pas intéressés par l'Otan, ils étaient intéressés par l'alliance avec les États-Unis. Par exemple, la Pologne et les pays baltes et certains autres. Ils ne sont pas intéressés par l'Otan, ils veulent être esclaves des Américains», a souligné M.Mini.

    Et d'ajouter:

    «L'Alliance n'est pas la même qu'elle l'était en 1949. Maintenant, c'est une sorte de compagnie de location. Vous payez et vous recevez un service en utilisant les États membres de l'Otan qui ont accepté le fait qu'ils n'allaient pas contrôler eux-mêmes l'activité de l'Alliance et qu'ils feraient partie d'une multinationale. Actuellement, ils sont disponibles pour ceux qui paient. Pourtant, cela ne concerne, en général, que les intérêts d'un seul État, à savoir les États-Unis

    Le général a également souligné que Washington avait ses propres lois qu'il dictait et qu'il était capable d'agir en violation de tous les accords existant.

    De 2002 à 2003, Fabio Mini a commandé la Force pour le Kosovo (KFOR) de l'Otan.

    Lire aussi:

    Stoltenberg: l’Otan déterminée à améliorer ses relations avec la Russie
    Porochenko est certain de l'adhésion de son pays à l'Otan
    L’Otan augmente sa présence dans les zones européennes où ils ont promis de ne le faire
    Tags:
    adhésion, pays-membres, esclavage, OTAN, Serbie, États-Unis, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik