Ecoutez Radio Sputnik
    Les Palestiniens protestent contre le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem

    Et si l’ambassade de Palestine est fermée à Brasilia, quelles en seront les conséquences?

    © Sputnik . Issam Al-Rimawi
    International
    URL courte
    586

    L’intention déclarée du député fédéral et candidat conservateur à la présidentielle d’octobre 2018 au Brésil Jair Bolsonaro de fermer, s’il est élu, l’ambassade de Palestine à Brasilia a déclenché de très vives discussions dans son propre pays et révolté Ahmed Ramadan, président du Centre culturel arabo-brésilien, qui en a fait part à Sputnik.

    Le candidat du Parti libéral social (PSL) Jair Bolsonaro, donné favori à la présidentielle d'octobre prochain, a aussi annoncé qu'il transférerait, en cas de victoire, l'ambassade brésilienne de Tel Aviv à Jérusalem, déclarant que la Palestine n'était pas un pays, bien que le Brésil l'ait reconnue en tant État indépendant en 2010.

    La position de Jair Bolsonaro sur la Palestine a manifestement été formée sous l'influence d'Israël et elle montre bien que ce candidat au poste de Président du Brésil ne se rend tout simplement pas compte à quel point sont étroits les liens des Brésiliens avec non seulement les Palestiniens, mais aussi avec tout le peuple arabe et musulman, a déclaré Ahmed Ramadan à Sputnik.

    «Le peuple arabe aime beaucoup le Brésil. Il a des rapports extrêmement étroits avec le Brésil dans les domaines du commerce, du sport et de la culture. En outre, la communauté arabe au Brésil est très forte. En moyenne, 20 à 30% des Brésiliens sont des descendants des Arabes. [En réalité, selon les données officielles, seulement 0,48% des Brésiliens déclarent avoir des origines arabes, ndlr]», a relevé l'interlocuteur de l'agence.

    Il a accusé le député fédéral brésilien de vouloir fermer les portes du Brésil pour les pays arabes en échange du soutien israélien. Il a rappelé par ailleurs que, par le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem, Donald Trump avait sérieusement compromis les relations des États-Unis avec le monde arabe, prévenant que Jair Bolsonaro pourrait arriver au même résultat.

    «S'il transfère l'ambassade brésilienne à Jérusalem, cela sera un problème non seulement pour les Palestiniens et le monde arabe, mais aussi pour tous les musulmans. Pire, il va créer des problèmes pour le Brésil lui-même», a mis en garde le président du Centre culturel arabo-brésilien.

    Le Brésil a reconnu la Palestine en tant qu'État en 2010 lors de la présidence de Lula da Silva condamné en avril 2018 à plus de 12 ans de prison pour corruption. Sa politique pro-arabe a été reprise par son successeur Dilma Rousseff qui, selon M.Bolsonaro, dialoguait avec le Hamas.

    Tags:
    relations, musulmans, pays arabes, transfert, ambassade, Parti libéral social (PSL) du Brésil, Sputnik, Ahmed Ramadan, Donald Trump, Jair Bolsonaro, Israël, États-Unis, Jérusalem, Tel Aviv, Palestine, Brasilia, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik