Ecoutez Radio Sputnik
    Effondrement du pont à Gênes

    L'effondrement du viaduc à Gênes aurait fait au moins 38 morts

    © REUTERS / Stringer
    International
    URL courte
    Effondrement d’un viaduc en Italie (17)
    307

    Au moins 38 personnes auraient perdu la vie dans l’écroulement meurtrier d’une partie d’un viaduc près de Gênes, en Italie, ont annoncé des médias locaux.

    L’effondrement d’un viaduc de l'autoroute A10 qui s’est produit hier à Gênes, en Italie, aurait emporté la vie d’au moins 38 personnes, a indiqué mercredi la chaîne de télévision italienne Rai News 24.

    En outre, le média a précisé que 9 des 15 blessés se trouvant dans les hôpitaux sont dans un état grave et que 10 personnes sont à ce stade toujours portées disparues.

    Effondrement du pont à Gênesa video
    © REUTERS / Local Team via Reuters TV
    Effondrement du pont à Gênes

    Dans le même temps, la police italienne a également communiqué ce matin un nouveau bilan, déplorant la mort de 37 personnes.

    Une section du pont Morandi, sur l'autoroute A10, s'est écroulée mardi matin lorsqu’un orage était en train de s'abattre sur la ville de Gênes, dans le nord-ouest de l’Italie.

    Construit à la fin des années 1960, le pont s'est rompu sur une longueur de 80 mètres.

    • Effondrement du pont à Gênes
      Effondrement du pont à Gênes
      © REUTERS / Stringer
    • Effondrement du pont à Gênes
      Effondrement du pont à Gênes
      © REUTERS / Stringer
    • Effondrement du pont à Gênes
      Effondrement du pont à Gênes
    1 / 3
    © REUTERS / Stringer
    Effondrement du pont à Gênes
    Dossier:
    Effondrement d’un viaduc en Italie (17)

    Lire aussi:

    Quatre Français identifiés parmi les victimes du drame à Gênes
    Le procureur général italien clarifie la cause de l'effondrement du pont à Gênes
    Une nouvelle travée du pont de Gênes risque de s'effondrer sur les maisons voisines
    Tags:
    effondrement, pont, Gênes, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik