Ecoutez Radio Sputnik
    Kaboul

    Un attentat-suicide dans un quartier chiite de Kaboul fait de nombreux morts

    © Sputnik . Valeriy Melnikov
    International
    URL courte
    109

    L’attaque meurtrière dans la capitale afghane a coûté la vie ce mercredi à au moins 48 personnes, a annoncé le ministère afghan de la Santé. Plus de 60 d’autres ont été blessées.

    Une forte explosion s'est produite mercredi à proximité d'un centre éducatif dans un quartier chiite de l'ouest de Kaboul. Le nombre de victimes ne cesse d'augmenter. Selon les dernières informations fournies à Sputnik par un représentant du ministère de la Santé, l'attaque a fait 25 morts et 35 blessés, tandis que le premier bilan du ministère de l'Intérieur faisait état de neuf morts et 11 blessés.

    Par la suite, le nombre de victimes a été revu à la hausse jusqu'à 48 morts et 67 blessés, toujours selon le ministère. Il s'agirait d'un attentat perpétré par un kamikaze, a signalé l'agence Reuters, se référant à des responsables.

    Aucun groupe n'a encore revendiqué cette attaque qui survient quelques semaines après une série d'attaques contre des cibles chiites, revendiquées par les terroristes de Daech*.

    Ce lundi, un kamikaze s'est fait exploser à proximité de la commission électorale à Kaboul, où des dizaines de manifestants s'étaient rassemblés. Au moins un policier a été tué et un officier a été blessé, selon Reuters.

    Les violences ont fait des dizaines de morts ces derniers mois à Kaboul et la situation ne risque pas de s'apaiser à l'approche des élections législatives et présidentielle du 20 octobre.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Un centre d’entraînement des services de renseignement attaqué à Kaboul
    Attentat-suicide près du siège de la commission électorale de Kaboul
    Attentat devant un centre électoral à Kaboul: le bilan s’alourdit
    Tags:
    attentat suicide, attaque, kamikaze, morts, chiites, blessés, explosion, victimes, Kaboul, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik