Ecoutez Radio Sputnik
    L'armée gouvernementale syrienne dans la province d'Idlib

    Pour ce député syrien, les terroristes à Idlib n’ont que deux options…

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    5420

    Les terroristes qui se trouvent à Idlib n’ont que deux options: soit ils se rendent, soit ils seront écrasés, a déclaré au micro de Sputnik le député du parlement syrien d’origine kurde Ömer Osi, en confirmant l’imminence d’une opération militaire des forces gouvernementales syriennes.

    Une opération antiterroriste organisée par les forces gouvernementales syriennes pour libérer le territoire d'Idlib des terroristes est en cours de préparation, a annoncé au micro de Sputnik Ömer Osi, député du parlement syrien d'origine kurde.

    «À présent, les derniers préparatifs sont en cours. Une opération dans cette région a une très grande signification car elle est devenue le centre du dispositif des terroristes du Front al-Nosra*, Ahrar al-Cham*, Daech* et d'autres groupes», a-t-il confirmé.

    Pour sa part, la victoire de forces syriennes est évidente.

    «Les terroristes qui s'y trouvent n'ont que deux options: soit ils se rendent, soit ils seront écrasés. La Russie et nos autres alliés vont aider l'armée syrienne lors de l'opération à Idlib», a-t-il également précisé.

    Dans le même temps, le député a rappelé qu'Ankara se prononçait contre une opération dans cette région. Auparavant, l'Onu a déclaré que les actions militaires à Idlib, qui se trouve à proximité de la frontière turque, peuvent provoquer une forte migration de réfugiés en Turquie.

    *Organisations terroristes interdites en Russie

    Lire aussi:

    Député syrien: «Les forces armées sont résolues à libérer Idlib des terroristes»
    Rohani, Poutine et Erdogan à Téhéran pour convenir d’une action conjointe à Idlib
    Chef de l’opposition syrienne: la victoire sur al-Nosra à Idlib mettra fin à la guerre
    Tags:
    militaires, lutte antiterroriste, terrorisme, Ahrar al-Sham (Libres du Sham), Front al-Nosra, Daech, Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik