International
URL courte
12155
S'abonner

Le gouvernement saoudien a informé du démantèlement d'une cellule terroriste de près d'un millier de personnes dont un Algérien et des Marocains et de nombreux autres ressortissants d'une quarantaine de pays arabes, asiatiques et africains.

Un vaste réseau terroriste a été démantelé en Arabie saoudite, signale le portail Algérie Monde infos, se référant aux autorités locales. La cellule comprenait 999 personnes au total, elles sont accusées d'«actes de terrorisme et de menaces à la sécurité du Royaume».

Les individus arrêtés sont ressortissants de divers pays arabes, africains et asiatiques. Parmi les interpellés, on décompte 365 Yéménites, 80 Égyptiens, 33 Soudanais et le même nombre de Syriens, 20 Palestiniens et 19 Turcs, ainsi que cinq Maghrébins. On trouve parmi les terroristes présumés un citoyen algérien, deux marocains et deux mauritaniens.

La nationalité de certains d'entre eux n'est pas encore déterminée.

Riyad est lui-même confronté à plusieurs accusations de soutien financier et idéologique au terrorisme. Le chef du gouvernement iranien, Hassan Rohani, avait notamment affirmé que l'Arabie saoudite était impliquée dans le soutien à des organisations terroristes au Yémen et en Syrie et qu'il faudrait y mettre un terme.

Lire aussi:

«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Tags:
terrorisme, nationalité, terroristes présumés, démantèlement, réseau terroriste, Soudan, Egypte, Palestine, Turquie, Syrie, Yémen, Maghreb, Mauritanie, Maroc, Algérie, Riyad, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook