Ecoutez Radio Sputnik
    Sahara occidental

    Le Sahara occidental n’existe plus? Google Maps retire la ligne qui le sépare du Maroc

    CC BY 2.0 / bobrayner / Western Sahara
    International
    URL courte
    141425

    Désormais, si l'on lance le moteur de recherche sur son smartphone au Maroc, les internautes ne voient plus de ligne de séparation entre leur pays et le Sahara occidental.

    Le territoire marocain semble ne plus avoir de ligne de division avec le Sahara occidental sur Google Maps, selon le site espagnol ABC. C'est de cette carte que disposeront les internautes marocains sur leurs téléphones portables.

    «Le Maroc sur Google Maps n'a plus de division du territoire à la hauteur de Tarfaya afin d'identifier l'espace qui le sépare de la Mauritanie. C'est-à-dire que le Sahara occidental n'existe plus», lit-on sur le portail.

    L'absence de la ligne de séparation est vue uniquement par les utilisateurs qui lancent le moteur de recherche depuis le Maroc, tandis que depuis l'Espagne, par exemple, la carte est vue d'une manière régulière, avec une ligne pointillée divisant les deux régions en question.

    La carte présente Gibraltar et Andorre en gras. Ceuta et Melilla, villes autonomes espagnoles, n'y figurent pas non plus en tant que points frontaliers. La même représentation est retrouvée dans l'édition espagnole de Google Maps, précise ABC.

    Selon le portail, la mesure du moteur de recherche est la conséquence des exigences des jeunes ressortissants marocains qui se sont dits insultés par Google «lorsqu'il s'agit de l'intégrité territoriale de leur pays».

    Ainsi, la ligne pointillée divisant le Maroc du Sahara occidental constituait une sorte de reconnaissance des revendications de longue date du Front Polisario concernant le territoire de ce dernier.

    Une pétition spéciale a été lancée en conséquence disant: «Nous, tous les Marocains, nous croyons que le Maroc est un, de Tanger à La Güera (Mauritanie). Nous avons grandi avec cette réalité, et l'Histoire le confirme. Cependant, malheureusement, cette vérité n'est pas connue ni admise par tous», a-t-on déploré.

    Lire aussi:

    Pêche en eaux troubles du Sahara Occidental: «le Maroc ne se laissera pas faire !»
    À l’aube des pourparlers de Genève entre le Maroc et le Polisario, Riyad adoube Rabat
    Satisfecit marocain après un projet de résolution US condamnant des «liens» Iran-Polisario
    Tags:
    demande, moteur de recherche, pétition, smartphone, frontière, carte, Google, Google Maps, Front Polisario, Sahara occidental, Melilla, Gibraltar, Andorre, Mauritanie, Ceuta, Maroc, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik