Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    Format des pourparlers Rabat-Polisario: Moscou et Alger sur la même longueur d’onde?

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    3196

    La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a commenté les efforts déployés par l’envoyé de l’Onu pour le Sahara occidental. Elle a fait savoir que Moscou soutenait la reprise des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario avec la participation de l’Algérie et de la Mauritanie en tant qu’observateurs.

    Lors du briefing du 15 août au ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, la porte-parole de la diplomatie russe, a mis l'accent sur la nécessité de résoudre le conflit au Sahara occidental dans le cadre des résolutions de l'Onu. Elle a fait savoir que la Russie soutenait un nouveau processus de négociations directes entre les deux parties au conflit:

    «Nous notons avec satisfaction que Horst Köhler, envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental et ancien Président fédéral d'Allemagne, redouble d'efforts pour que le processus de paix reprenne, sans conditions préalables, entre les deux protagonistes ainsi qu'avec l'Algérie et la Mauritanie voisines en tant qu'observateurs», a-t-elle ajouté.

    «Nous partons du principe qu'une paix durable au Sahara occidental ne peut être réalisée que par des moyens politiques. Tout en maintenant des contacts avec toutes les parties intéressées, nous continuerons d'aider à créer une dynamique positive en vue de parvenir à un règlement au Sahara occidental», a déclaré la diplomate selon le compte rendu publié sur le site officiel du ministère.

    Tout en rappelant que le conflit au Sahara occidental dure depuis 40 ans, la responsable a assuré que l'approche actuelle est soutenue par Moscou et qu'il n'y «aucune alternative raisonnable à la recherche d'un compromis fondé sur les résolutions bien connues du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale des Nations unies dans le cadre de procédures conformes aux principes et objectifs de la Charte des Nations unies».

    La position de l'Algérie sur la question semble coïncider avec celle de Moscou. Alger n'entend pas participer aux négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario mais accepte d'endosser un rôle d'observateur. L'Algérie ne participera pas en aucun cas aux négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario concernant la résolution du conflit du Sahara occidental, prévues par l'Onu, avait précédemment déclaré Djamel Ould Abbès, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN). Le responsable avait rappelé au passage que le soutien de l'Algérie à la cause du peuple sahraoui était «indéfectible et non négociable».

    Lire aussi:

    Alger n’en démord pas: l’Algérie ne participera pas aux négociations Rabat-Polisario
    L’Algérie répond au Maroc quant à sa position sur le Sahara occidental
    Rôle présumé de l’Algérie au Sahara occidental: le Maroc voit rouge
    Tags:
    format, observateurs, négociations, ONU, Maria Zakharova, Sahara occidental, Algérie, Maroc, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik