International
URL courte
4016
S'abonner

Les représentants du Comité international de la Croix Rouge (CICR) qui se sont retrouvés sous le feu des forces ukrainiennes dans le Donbass ont été évacués et les tirs ont cessé, a déclaré un représentant de la République populaire autoproclamée de Donetsk.

Les membres de la mission du Comité international de la Croix Rouge (CICR) présents dans un secteur de tirs dans le Donbass en ont été évacués. Les tirs se sont arrêtés, a indiqué ce vendredi aux journalistes un représentant de la République populaire autoproclamée de Donetsk au sein du Centre de contrôle et de coordination du régime de cessez-le-feu et de stabilisation de la situation dans le sud-est de l'Ukraine.

«À l'heure actuelle, les tirs ciblés sur Staromikhaïlovkha ont cessé, les représentants du CICR ont été évacués hors de la localité», a-t-il indiqué aux journalistes.

La représentation de la République autoproclamée au sein du Centre avait annoncé précédemment qu'une mission du CICR s'était retrouvée sous le feu des forces ukrainiennes à la périphérie de Donetsk.

Le conflit militaire dans le Donbass se poursuit depuis 2014, année où les autorités ukrainiennes ont lancé une opération militaire contre les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Selon l'Onu, les hostilités ont fait plus de 10.000 morts. Le règlement de la crise fait l'objet de rencontres tenues dans le cadre du Groupe de contact de Minsk (Allemagne, France, Russie, Ukraine).

Lire aussi:

Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
L'Europe devient «une prison» pour les musulmans, affirme Erdogan
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Tags:
mission, évacuation, tirs, ONU, Groupe de contact de MInsk, Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Lougansk, Donetsk, Russie, France, Allemagne, Minsk, Donbass, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook