International
URL courte
9111
S'abonner

L’homme politique belge et bourgmestre de Charleroi Paul Magnette a décidé de ne pas prendre la tête de la liste du Parti socialiste français malgré la proposition de son Premier secrétaire Olivier Faure. Il explique sa décision par sa participation active à la vie politique belge.

Le bourgmestre de la ville belge de Charleroi et membre du Parti socialiste (PS) francophone belge Paul Magnette a refusé de conduire la liste des socialistes français aux élections européennes de mai 2019.

«J'ai toutefois dû indiquer à Olivier Faure que, pour des raisons personnelles, je devais décliner sa proposition, qui m'honorait: je suis candidat à ma réélection comme maire de Charleroi en octobre prochain et, en 2019, les élections européennes se dérouleront, en Belgique, en même temps que les régionales et les législatives, pour lesquelles je jouerai un rôle, sans nécessairement briguer l'exercice d'un mandat», a-t-il expliqué le 17 août dans une interview accordée au Monde.

Au début du mois d'août, M.Magnette a fait savoir qu'il avait été sollicité par Olivier Faure pour prendre la tête de la liste européenne du PS français.

Avant devenir bourgmestre de Charleroi, Paul Magnette avait été Ministre-président de Wallonie entre 2014 et 2017. À ce poste, il s'était opposé à la conclusion de l'accord économique et commercial global (AECG ou CETA) prévoyant l'instauration d'une zone de libre-échange entre l'Union Européenne et le Canada. En raison son intransigeance et de sa volonté de protéger les producteurs belges, certains médias l'ont comparé à Donald Trump.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Tags:
CETA/AECG, homme politique, maire, liste, élections, Parti socialiste français (PS), Parlement européen, Union européenne (UE), Olivier Faure, Donald Trump, Paul Magnette, Wallonie, Canada, Charleroi, France, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook