Ecoutez Radio Sputnik
    Le HMS Queen Elizabeth

    Le porte-avions britannique Queen Elizabeth entame sa première traversée transatlantique

    © REUTERS / U.S. Navy/Capt. Jim McCall
    International
    URL courte
    16518
    S'abonner

    Le porte-avions HMS Queen Elizabeth de la Marine royale britannique quittera samedi le port de Plymouth pour effectuer une traversée transatlantique de 11 semaines vers les États-Unis.

    Le 18 août, le porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth débute sa traversée de l'océan Atlantique vers les États-Unis, annonce le ministère de la Défense du Royaume-Uni.

    «Le Queen Elizabeth est la véritable expression de notre puissance nationale et, à l'heure où il quitte son port pour naviguer sur les océans, tout le pays peut être fier de ce symbole magnifique de notre prouesse technique et de nos ambitions internationales», a déclaré le chef de la Défense britannique Gavin Williamson.

    Selon lui, cette mission doit renforcer les relations entre les forces armées du Royaume-Uni et celles des États-Unis.

    «En longeant la côte est des États-Unis, il [le porte-avions, ndlr] montrera notre détermination à continuer de combattre aux côtés de nos alliés partout dans ce monde de plus en plus complexe et instable», a-t-il ajouté.

    Au cours de la traversée de Plymouth, port d'attache du Queen Elizabeth, aux États-Unis qui durera 11 semaines, deux chasseurs F-35 y apponteront pour sur le. Il est prévu qu'en tout 500 décollages et appontages aient lieu.

    Le HMS Queen Elizabeth, qui aura coûté trois milliards de livres sterling (soit 3,35 milliards d'euros), est le plus grand navire militaire construit au Royaume-Uni. Il a été mis à l'eau en 2014. Son groupe aéronaval compte jusqu'à 40 avions et hélicoptères.

    En 2017, en réponse à la déclaration du chef de la Défense britannique de l'époque Michael Fallon sur la supériorité de ce bâtiment britannique sur le porte-avions russe Amiral Kouznetsov, le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov avait qualifié le Queen Elizabeth de «grosse cible facile» incapable d'agir sans protection navale et aérienne.

    Lire aussi:

    Abdelmadjid Tebboune élu Président de l’Algérie dès le premier tour
    Un homme menaçant la police avec une arme blanche «neutralisé» à la Défense
    La Russie «est un allié très fiable de l’Algérie dans différents domaines»
    Tags:
    chasseur, traversée, navires, marine, porte-avions, Admiral Kouznetsov (porte-avions), HMS Queen Elizabeth, ministère britannique de la Défense, Igor Konachenkov, Michael Fallon, Gavin Williamson, Atlantique, États-Unis, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik