International
URL courte
16430
S'abonner

Les négociations en vue de la levée des sanctions contre la Russie ne pourront commencer qu'après l'application des accords de Minsk sur le règlement de la crise dans le Donbass, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, ajoutant que son pays souhaitait «donner une nouvelle impulsion au processus de Minsk».

Ce n'est qu'après la matérialisation des accords de Minsk sur le règlement de la situation dans le Donbass qu'il sera possible d'entamer des négociations sur l'annulation des sanctions introduites contre la Russie, a affirmé le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, dans une interview accordée à Welt am Sonntag.

Selon lui, l'objectif de l'Allemagne est de stabiliser la situation en Ukraine.

«Nous souhaitons donner une nouvelle impulsion au processus de Minsk. J'éprouve un optimisme prudent pour ce qui est de la mission de maintien de la paix de l'Onu», a-t-il indiqué.

Le ministre ukrainien de l'Intérieur, Arsen Avakov, avait précédemment affirmé que le processus de Minsk était «mort».

Les Accords de Minsk ou «Minsk 2» ont été signés les 11-12 février 2015. Ce texte remplaçait le Protocole de Minsk, ou «Minsk 1», un document annonçant le cessez-le-feu et le début du processus de paix dans le Donbass.

Lire aussi:

«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
La DCA syrienne repousse une attaque de missiles au-dessus de Damas, selon Sana
Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille
«Ils ont été lynchés»: deux policiers agressés lors d’une intervention près d’Agen
Tags:
sanctions antirusses, levée des sanctions, accords de Minsk II, accords de Minsk, négociations, ONU, Heiko Maas, Arsen Avakov, Minsk, Berlin, Donbass, Ukraine, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook