Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Le Président russe donne son avis au sujet du règlement de la crise ukrainienne

    © Sputnik . Sergueï Gouneev
    International
    URL courte
    12430

    Le règlement de la crise ukrainienne n’avance pas, mais la Russie est prête à chercher des solutions, a déclaré samedi Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse donnée avant son entretien avec Angela Merkel qui souhaitait discuter avec lui du déploiement d’une mission de l’Onu dans le Donbass.

    La Russie est prête à continuer de travailler au règlement de la situation en Ukraine, a annoncé le 18 août Vladimir Poutine avant son entretien avec Angela Merkel.

    «Bien sûr, nous parlerons de l'Ukraine. Dans le contexte du règlement de la crise ukrainienne, qui ne progresse malheureusement pas du tout, nous voudrions insister sur le fait qu'il n'y a pas d'autres possibilités que la réalisation des accords de Minsk et rappeler notre intérêt pour travailler dans le cadre du Format Normandie et du groupe de contact», a souligné le Président russe.

    «J'espère que nous réussirons à avancer dans cette direction», a-t-il ajouté.

    Mme Merkel a fait part de son souhait de discuter avec M.Poutine du déploiement d'une mission de l'Onu dans le Donbass et a constaté l'absence d'une paix stable dans cette région.

    Samedi, Vladimir Poutine rencontre Angela Merkel au château de Meseberg, situé près de Berlin, après un court passage à Gamlitz, en Autriche, où il a assisté au mariage de la ministre autrichienne des Affaires étrangères Karin Kneissl.

    Lire aussi:

    Le Kremlin donne son estimation de la rencontre Poutine-Merkel
    Les détails de la visite de Poutine aux noces de la ministre autrichienne divulgués
    Nord Stream 2: Merkel et Poutine envoient un message indirect à Trump
    Tags:
    chancelière, président, réglement politique, entretien, crise en Ukraine, ONU, Karin Kneissl, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Meseberg, Berlin, Donbass, Autriche, Ukraine, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik