Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine, Angela Merkel

    Nord Stream 2: Merkel et Poutine envoient un message indirect à Trump

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    Gazoduc Nord Stream 2 (110)
    15600

    Lors de leur rencontre samedi soir, le Président russe et la chancelière allemande ont abordé, entre autres, la question de la construction du gazoduc Nord Stream 2, informe le porte-parole du Kremlin. Ils se sont mis d’accord sur la nécessité de le protéger contre de possibles sanctions américaines.

    Vladimir Poutine et Angela Merkel ont discuté samedi soir d'une possible introduction de sanctions contre Nord Stream 2, a fait savoir le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. Selon eux, étant rentable sur le plan commercial, ce projet doit être protégé contre de «possibles attaques».

    «Il est entendu que ce projet est rentable sur le plan commercial, compétitif, c'est pourquoi il faut prendre des mesures afin de le protéger contre de possibles attaques, des attaques non compétitives de la part de tierces personnes pour qu'il voie finalement le jour», a déclaré M.Peskov.

    Selon lui, les deux dirigeants se sont prononcés contre la «politisation» de ce projet.

    Le 11 juillet le Président américain avait qualifié l'Allemagne de «prisonnière de la Russie» puisque, selon lui, elle «tire une grande partie de son énergie de la Russie».

    Samedi, Vladimir Poutine a rencontré Angela Merkel au château de Meseberg, situé près de Berlin, après un court passage à Gamlitz, en Autriche, où il a assisté au mariage de la ministre autrichienne des Affaires étrangères Karin Kneissl.

    Le gazoduc Nord Stream 2, qui reliera la Russie à l'Allemagne, aura une capacité de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an. Le projet a un coût estimé à près de 10 milliards d'euros. Les partenaires de Gazprom dans le projet sont Engie, OMV, Shell et deux sociétés allemandes, BASF et Uniper.

    Les États-Unis tentent, quant à eux, de tuer le projet dans l'œuf: le 23 mai, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo avait déclaré que les États-Unis étaient prêts à «sauver» l'Europe de sa dépendance au gaz russe et avait promis de mettre en œuvre tous les efforts nécessaires pour que le projet de Nord Stream 2 ne voie jamais le jour.

    Dossier:
    Gazoduc Nord Stream 2 (110)

    Lire aussi:

    Le danger des sanctions US pèse sur Nord Stream 2, selon The Wall Street Journal
    La pose des premiers tuyaux du Nord Stream 2 a commencé en Allemagne
    Nord Stream 2: l’Allemagne ne se laissera pas fléchir par les USA
    Tags:
    gazoduc, sanctions, Nord Stream 2, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik