International
URL courte
6371
S'abonner

Vladimir Poutine a assisté samedi au mariage de Karin Kneissl, la chef de la diplomatie autrichienne, et de l'homme d'affaires Wolfgang Meilinger. Après la fête, le Président russe a partagé avec la presse ses impressions à propos de cet évènement.

Vladimir Poutine a partagé un avis chaleureux à propos du mariage de la ministre autrichienne des Affaires étrangères Karin Kneissl et de l'homme d'affaires Wolfgang Meilinger, auquel il s'est rendu samedi à Gamlitz.

«Il [le mariage] était très bien», a confié Vladimir Poutine aux journalistes avant sa rencontre avec la chancelière allemande.

Le Président a rappelé que sa venue à la fête était privée et que c'était pour cette raison qu'il avait refusé de divulguer des détails.

Le mariage de la ministre autrichienne des Affaires étrangères Karin Kneissl, qui s'est déroulé ce samedi à Gamlitz, non loin de la ville styrienne de Graz, a été marqué par la présence du Président Vladimir Poutine, invité par la mariée.

Vladimir Poutine est arrivé à la fête accompagné du Chœur des Cosaques du Kouban qui était en Autriche depuis le 17 août.

La présence du Président russe a duré une heure, mais il a eu le temps de danser avec Karin Kneissl.

Avant de partir, le Président Poutine a laissé une signature sur la voiture des mariés, dessinant les prénoms des mariés dans un cœur, et s'est exclamé «Gorko» en russe. Selon la tradition russe, les invités d'un mariage s'exclament: «Gorko!» (Que c'est amer!) après qu'on a sabré le champagne. Pour adoucir l'amertume de la boisson, le couple doit s'embrasser.

Lire aussi:

Opération anti-drogue à Avignon: un policier mortellement blessé lors des tirs
Accident de laboratoire à l’origine du Covid-19: et si c’était vrai?
Un conseiller de Véran déplore «l’état catastrophique du pays» et rejoint le RN
Philippe de Villiers: «Nous sommes dans un Nouveau Monde totalitaire que Big Brother n’aurait pas conçu»
Tags:
mariage, Karin Kneissl, Vladimir Poutine, Russie, Autriche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook