International
URL courte
7529
S'abonner

Les réfugiés, qui se trouvent dans le camp de Rukban, ne peuvent regagner la Syrie parce que les radicaux présents dans la zone d’al-Tanf, contrôlée par les USA, attaquent systématiquement le camp et ne laissent y entrer ni représentants de l’Onu, ni aide humanitaire, a fait savoir le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue libyen Gebran Bassil donnée mardi à Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que les radicaux présents dans la zone d'al-Tanf contrôlée par les États-Unis bloquaient le retour en Syrie des réfugiés du camp de Rukban.

Le chef de la diplomatie russe a fait savoir que les États-Unis avaient créé une zone de sécurité, où il était difficile de pénétrer, dans la région d'al-Tanf qu'ils contrôlaient avec l'opposition et où se trouvait également le camp de réfugiés de Rukban:

«On ne laisse pas encore entrer dans ce camps de représentants de l'Onu, on entrave la livraison de l'aide humanitaire, alors que des radicaux, dont des membres du Front al-Nosra*, attaquent parfois depuis ce camp les zones libérées par Damas dans cette partie de la Syrie, notamment afin d'empêcher les réfugiés installés de la Jordanie d'y rentrer», a déclaré Sergueï Lavrov.

La garnison d'al-Tanf abrite une base militaire américaine en Syrie où sont formés et armés des détachements de l'opposition syrienne. Le camp de réfugiés de Rukban est situé dans une «zone de sécurité» à proximité de la base militaire américaine d'al-Tanf, déployée illégalement en avril 2017 sous le prétexte de la lutte antiterroriste.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Mohammed VI a ordonné la destruction d’édifices flambant neufs dans une toute nouvelle station balnéaire
Alexandra de Taddeo «soutient» Pavlenski et a expliqué son rôle dans la diffusion de vidéos X de Griveaux
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Tags:
Sergueï Lavrov, Al-Tanf, Moscou, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook