Ecoutez Radio Sputnik
    des tombes préparées pour les victimes de la frappe aérienne de jeudi dans la province de Saada

    CNN reconnaît le fait que des bombes américaines tuent des civils au Yémen

    © REUTERS / Naif Rahma
    International
    URL courte
    8140

    La bombe qui a tué 51 personnes, dont 40 enfants, le jeudi 9 août dans la ville yéménite de Saada, a effectivement été livrée à l'Arabie saoudite par les États-Unis, a indiqué CNN reconnaissant aussi dans une infographie que des obus de fabrication américaine avaient été utilisés pour d'autres attaques commises contre des civils.

    La coalition dirigée par l'Arabie saoudite a effectivement eu recours à une bombe non guidée américaine Mark 82, fabriquée par Lockheed Martin, pour frapper le 9 août un bus transportant des enfants dans la ville de Saada, au nord du Yémen, a annoncé la chaîne CNN se référant aux experts militaires.

    ​Cette attaque, qui a fait 51 morts et 79 blessés, n'est pas la première au cours de laquelle la coalition utilisait des armes américaines. Dans une infographie complétant son reportage, CNN indique que des bombes fabriquées par une autre entreprise américaine, Raytheon, ont été impliquées dans les attaques mortelles lancées contre un marché de la localité de Mastaba dans le nord du pays en mars 2016 et contre une salle accueillant une cérémonie funéraire à Sanaa en octobre de la même année. Ces attaques ont fait respectivement 97 et 155 morts.

    La chaîne souligne également qu'au lendemain de l'attaque d'octobre 2016, guidé par «préoccupations liées aux droits de l'Homme», l'ancien Président américain Barack Obama avait interdit la vente à Riyad des armes de ce type. L'interdiction avait ensuite été levée en mars 2017 par l'ancien secrétaire d'État Rex Tillerson.

    Les ventes d'armes à l'Arabie saoudite sont régulièrement dénoncées par les organisations des droits de l'Homme, qui les considèrent comme un facteur augmentant le nombre de victimes de la guerre au Yémen qui, d'après les données des Nations unies, a déjà coûté la vie à plus de 10.000 personnes.

    Lire aussi:

    Malgré les frappes saoudiennes au Yémen, Trump autorise la vente de bombes guidées à Riyad
    L’Arabie saoudite possède «des missiles» lui permettant de répondre à l’Iran
    Washington et Ryad négocient des contrats d'armements pour plusieurs milliards
    Tags:
    Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik