Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Donald Trump veut une «guerre raciale», dixit son ex-collaboratrice

    © AP Photo / Evan Vucci
    International
    URL courte
    12224

    La posture de Donald Trump envers les Afro-Américains pendant sa campagne présidentielle n’était qu’une arnaque en vue de glaner des votes supplémentaires, a déclaré Omarosa Manigault-Newman, ex-conseillère du locataire de la Maison-Blanche. Elle a finalement compris à son contact la véritable position de son ex-patron envers les gens de couleurs.

    Le Président américain veut déclencher une «guerre raciale», affirme Omarosa Manigault-Newman, ancienne directrice de la communication au bureau des relations publiques de la Maison-Blanche, citée par The New York Post. Selon elle, l'adresse du candidat républicain aux Afro-Américains lors de sa campagne présidentielle n'était qu'une ruse pour obtenir leurs voix.

    «En fait, je crois qu'il veut déclencher une guerre raciale dans ce pays», a-t-elle lancé.

    Elle souligne également que parmi les trente proches collaborateurs de Donald Trump, il n'y a pas d'Afro-Américains, les candidats de couleur étant «rejetés».

    Omarosa Manigault-Newman, qui a travaillé à la Maison-Blanche de janvier 2017 à janvier 2018, était la seule conseillère Afro-Américaine de Donald Trump. Elle accuse Donald Trump d'avoir employé plusieurs fois le mot «nigger» devant elle et affirme disposer des enregistrements correspondants. Le 14 août dernier, Mme Manigault-Newman sortait un livre, Unhinged, relatant de son expérience dans l'administration présidentielle.

    Ce lundi, Darren Beattie, rédacteur de discours de Donald Trump, a été démis de ses fonctions suite aux révélations de CNN affirmant qu'en 2016 il avait prononcé un discours lors d'une conférence du H.L. Mencken Club, une «organisation de blancs nationalistes» selon les médias.

    Lire aussi:

    Une ex-collaboratrice de Donald Trump dit l’avoir vu manger un message secret
    Trump a-t-il vraiment mangé un document confidentiel? Son ex-avocat témoigne
    Un divorce pourrait coûter très cher à Melania, selon une ex-conseillère de Donald Trump
    Tags:
    Afro-américains, racisme, présidence américaine, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik