International
URL courte
10220
S'abonner

Taïwan a annoncé mardi la rupture de ses relations diplomatiques avec le Salvador, le pays d'Amérique centrale se préparant à établir des relations avec Pékin. Désormais, seuls 17 pays reconnaissent Taïwan.

Le Salvador a annoncé mardi la rupture de ses relations diplomatiques avec Taïwan au profit de la Chine, devenant le troisième pays depuis le début de l'année à ne plus reconnaître l'île démocratique, que Pékin considère lui comme une province devant lui revenir.

Le document établissant les relations diplomatiques a été signé solennellement par les ministres des Affaires étrangères des deux pays à Pékin dans une pièce décorée des drapeaux de la Chine et du petit état d'Amérique centrale.

Seuls 17 pays reconnaissent désormais Taïwan, le Burkina Faso et la Républicaine dominicaine décidant eux aussi d'établir des relations diplomatiques avec la Chine cette année, rappelle Reuters.

Pour rappel, Pékin considère que Taïwan fait partie de son territoire, ce que cet dernier refuse catégoriquement. Les tensions se sont accrues depuis l'arrivée au pouvoir de la Présidente taïwanaise Tsai Ing-wen. Depuis son élection en 2016, Pékin a mené diverses patrouilles militaires autour de l'île, auxquelles Taipei a répondu en renforçant régulièrement ses forces militaires.

Lire aussi:

Jeune gendarme tuée par un récidiviste: «on demande à pouvoir ouvrir le feu en cas de refus d’obtempérer»
Le Président brésilien Jair Bolsonaro testé positif au Covid-19
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Tags:
relations diplomatiques, Salvador, Chine, Taïwan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook