Ecoutez Radio Sputnik
    Une sentinelle devant le monument de l'indépendance à Alger

    Bouteflika indique le rôle de l’armée face aux défis actuels

    © Sputnik . Perventsev
    International
    URL courte
    Kamal Louadj
    4161

    Face aux dangers internes et externes guettant l’Algérie, le Président Bouteflika a appelé ce lundi 20 août les Algériens à la constitution d’un front national en prenant exemple sur l’abnégation des éléments de l’armée algérienne et de tous les autres corps de sécurité.

    À l'approche de l'élection présidentielle d'avril 2019 et au vu des défis internes et externes auxquels est confrontée le pays, le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a appelé, le 20 août, les Algériens à créer un front populaire interne pour garantir la stabilité du pays en prenant exemple sur les éléments de l'Armée nationale populaire (ANP) et tous les autres corps de sécurité.

    C'est ce qui ressort du message adressé à la population par le chef de l'État algérien à l'occasion de la commémoration de la Journée du Moudjahid, le 20 août, correspondant aux deux événements majeurs de la guerre d'Algérie: l'offensive du Nord-Constantinois (le 20 août 1955) et le congrès de la Soummam (le 20 août 1956). Le message a été lu en son nom à Tébessa par le ministre des Moudjahidines, Tayeb Zitouni.

    «Je vous exhorte […] à vous mobiliser pour la poursuite de l'édification et la mutualisation de toutes les potentialités de notre pays et à renforcer l'édifice d'un front populaire solide afin de garantir la stabilité de l'Algérie et sa résistance face à toutes les manœuvres internes et menaces externes», a déclaré le Président.

    Évoquant les dangers qui guettent l'Algérie, M. Bouteflika a souligné que «par ce front populaire solide, vous devez contrecarrer toutes les manœuvres politiciennes et tentatives de déstabilisation de nos rangs par des interprétations erronées ou en opposition aux préceptes de notre religion. […] Vous devez également, grâce à ce front populaire solide, faire face à tous les fléaux et en premier lieu la corruption et la drogue qui rongent notre économie et notre société.»

    Soulignant l'impérieuse nécessité de sauvegarder l'unité nationale, le Président de la République algérienne a exhorté ses concitoyens à s'unir autour de l'ANP en prenant exemple sur le travail accompli par ses éléments et ceux de tous les autres corps de sécurité du pays. «Dans le cadre de cette mobilisation nationale, je vous exhorte tous […] à prendre exemple sur l'élite de notre société, les éléments de l'Armée nationale populaire (ANP) […] et les éléments des forces de sécurité qui consentent quotidiennement des sacrifices pour la sauvegarde de l'intégrité et la souveraineté de notre territoire national et la préservation de la sûreté et de la sécurité de notre peuple et de ses biens».

    Pour rappel, l'affaire de la saisie de 701 kilos de cocaïne le 29 mai dernier dans le port d'Oran par les forces navales a suscité une vague de changements dans les corps constitués de l'État algérien, touchant en premier lieu la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) et la gendarmerie nationale pour finir par l'ANP. À ce sandale qui a ébranlé la société algérienne s'est ajouté l'appel du président du Mouvement de la société de paix, Abderrezak Mokri, à l'armée d'intervenir dans la scène politique pour assurer une transition politique, laissant ainsi entendre que l'ANP aurait opposé un véto à l'idée d'un 5e mandat du Président Bouteflika, jugé démuni par la maladie.

    À ces tensions internes vient se greffer une instabilité externe à la frontière Est du pays, partagée avec la Tunisie et la Libye, et à la frontière sud limitrophe avec la région du Sahel, où sévissent des groupes terroristes sur fond d'une grave crise migratoire.

    Lire aussi:

    L’armée algérienne lève le suspense sur les changements ayant touché son haut commandement
    L’armée algérienne révèle les coulisses des changements ayant touché son haut commandement
    Élections en Algérie: le patronat industriel appelle Bouteflika à briguer un 5e mandat
    Tags:
    défis, danger, mobilisation, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Abdelaziz Bouteflika, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik