Ecoutez Radio Sputnik
    Le pont de Morandi à Gênes

    Vidéo «exclusive» de l’écroulement du pont à Gênes: un coup monté par «l’ami Poutine»?

    © Sputnik . Carlo Alberto Alessi
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    15235

    L’infatigable Main du Kremlin ne cesse de créer, involontairement, des scénarios improbables. Une fake news née en Italie a failli devenir virale, présentant une modélisation russe de l’écroulement du pont à Gênes perçue comme une vidéo réelle, a fait penser à certains Italiens qu’il s’agissait d’un coup monté par «l’ami Poutine».

    Si les capacités de la puissante Main du Kremlin ne vous ont jamais parues être insondables, cette fois-ci le virage qu'elle a réussi à prendre est vraiment bouleversant. Il s'est avéré que, selon des internautes italiens, Vladimir Poutine aurait orchestré l'apparition d'une fake news sur l'écroulement du pont Morandi. Les tentacules du Kremlin ont atteint cette fois non pas le système politique d'un pays, mais le cerveau des utilisateurs des réseaux sociaux italiens qui, en fait, ont engendré eux-mêmes, et avec enthousiasme, cette fake news.

    Essayons de comprendre la logique des choses. Une chaîne de télévision russe a créé une modélisation de l'écroulement du pont Morandi à Gênes. C'est là qu'a commencé l'intrigue. Un internaute italien, un certain Giuseppe Giusel Scalas, a décidé de la publier sur sa page Facebook en affirmant l'avoir filmée lui-même et déclarant ainsi qu'il s'agissait d'une vidéo réelle exclusive prise sur les lieux.

    «D'accord. La vidéo a été supprimée, mais je la publierai encore une fois. Je vous prie de la partager le plus vite possible. 43 victimes. Je publie ça pour ceux qui avaient déclaré que je n'avais pas de vidéo entière. J'espère que cela vous suffit, parce que personne ne l'avait encore vue. Le reste, au fur et à mesure de l'enquête. Je vous en prie, partagez-la en urgence!» a-t-il écrit après que sa première publication sur Facebook a été supprimée.

    Dans la foulée de ces évènements tragiques, des internautes ont partagé d'innombrables fois cette vidéo prétendument «exclusive». La séquence a failli devenir virale, ayant été visionné plus de 80.000 fois, et a provoqué une vive polémique parmi ceux qui y ont cru. D'autres heureusement n'ont pas été aussi crédules et ont souligné le fait que la séquence n'était qu'une reconstitution faite sur ordinateur.

    Pourtant, ces deux explications des origines de la vidéo ont semblé être trop simples pour certains internautes. Une fois qu'il a été clair que cette modélisation avait été créée et diffusée par la première chaîne de télévision russe, ceux possédant l'esprit le plus tortueux sont allés trop loin et ont supposé que cette simulation était un coup monté par… Vladimir Poutine, qui, selon eux, «déstabilise l'Europe»:

    «Je ne voulais rien écrire par respect pour les victimes de cette terrible tragédie. Mais cette vidéo est fausse. 1) La pluie n'était pas si forte. 2) La poussière s'est tassée presque immédiatement. 3) Cela a l'air d'être une détonation contrôlée effectuée à l'aide de micro-charges de dynamite. Ne serait-ce pas ‘'l'ami'' Poutine qui est derrière ça et n'essayerait-il pas ainsi de déstabiliser l'Europe. Je m'excuse pour cette publication lors du deuil général», a commenté un certain Claus.

    La page de l'auteur de la publication troublante est désormais bloquée: la loi italienne interdit la diffusion de fausses nouvelles et peut exposer les contrevenants à des amendes.

    Lire aussi:

    Le bilan humain grimpe à Gênes après l’effondrement du pont Morandi
    Quatre Français identifiés parmi les victimes du drame à Gênes
    Les infrastructures vieillissantes sont «un problème commun pour l’ensemble de l’Europe»
    Tags:
    écroulement, pont, Vladimir Poutine, Gênes, Italie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik