Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Un ex-avocat de Trump reconnaît avoir commis un «crime» à sa demande

    © Sputnik . Alexey Vitvitsky
    International
    URL courte
    778

    L’ancien avocat personnel du Président américain, Michael Cohen, a accepté mardi de coopérer avec la justice dans de multiples affaires entourant la campagne électorale américaine de 2016, a déclaré son avocat. Son témoignage implique Donald Trump.

    Michael Cohen, ancien avocat personnel de Donald Trump, a plaidé coupable pour huit chefs d'inculpation dont deux portant sur le financement de la campagne électorale, a fait savoir dans un communiqué son avocat Lanny Davis. Il a affirmé avoir versé les sommes de 130.000 et 150.000 dollars à deux femmes pour acheter leur silence suite à leurs liaisons avec Donald Trump et à la demande de celui-ci. La peine de M. Cohen, qui pourrait atteindre entre quatre et cinq ans de prison, sera prononcée le 12 décembre.

    «Aujourd'hui, il [Michael Cohen, ndlr] s'est levé et a déclaré sous serment que Donald Trump lui avait ordonné de commettre un crime en effectuant des paiements à deux femmes dans le but principal d'influer sur une élection», peut-on lire dans ce document.

    Cet aveu implique directement Donald Trump, qui nie pourtant régulièrement toute entorse à la loi dans ces affaires.

    «Si ces versements constituent un crime pour Michael Cohen, pourquoi ne constitueraient-ils pas un crime pour Donald Trump?», a demandé M. Davis.

    L'actuel avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, a lui déclaré que les accusations contre Michael Cohen n'avaient aucun lien avec le Président américain.

    En janvier dernier, The Washington Post publiait un article affirmant que Donald Trump avait trompé sa femme Melania avec l'actrice de films pornographiques Stormy Daniels. Le média dévoilait également qu'en 2016, à la veille de la présidentielle américaine, Michael Cohen avait directement versé à l'actrice la somme de 130.000 dollars pour qu'elle garde le silence quant à sa relation avec le futur Président.

    Une autre femme impliquée dans cette affaire, Karen McDougal, ex-playmate du magazine Playboy, affirme que sa relation romantique avec Donald Trump aurait débuté en 2006, peu après que sa femme Melania Trump ait accouché de leur fils Barron, et aurait duré 10 mois.

    Le 20 juillet, l'enregistrement d'une conversation entre Donald Trump et Michael Cohen, deux mois avant la présidentielle de 2016, tombait entre les mains du FBI. Lors de cette conversation, les deux hommes évoquent entre autre la possibilité d'acheter le silence de Karen McDougal.

    Lire aussi:

    L'avocat de Trump met en garde contre la menace d'une révolte aux États-Unis
    Trump a-t-il acheté le silence d’une ex-playmate? Une nouvelle preuve saisie par le FBI
    L’actrice de films X Stormy Daniels menace l’avocat de Trump
    Tags:
    campagne présidentielle, avocat, plaider-coupable, Présidentielle américaine 2016, Stephanie Clifford (Stormy Daniels), Michael Cohen, Rudy Giuliani, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik