Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    Un missile à propulsion nucléaire russe perdu en mer de Barents? Le Kremlin commente

    © RIA Novosti . Mikhail Fomichev
    International
    URL courte
    20666

    Le Kremlin ne possède pas d'informations au sujet d'un tir raté d'un missile de croisière russe ultra-moderne à propulsion nucléaire, a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

    Commentant les informations relayées par la chaîne américaine CNBC sur un test raté d'un missile à propulsion nucléaire ultra-moderne russe, le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a précisé que le Kremlin ne disposait pas d'informations à ce sujet.

    «Contrairement à la chaîne américaine, je ne possède pas cette information et je conseille de vous adresser à nos spécialistes en la matière, le ministère russe de la Défense», a-t-il fait savoir.

    Mardi, selon ses sources, la chaîne CNBC a déclaré que les tests de cet engin, survenus à la fin de l'année 2017, s'étaient prétendument soldés par un échec et que le missile serait tombé en mer de Barents.

    Ce n'est pas la première fois que cette chaîne évoque un prétendu échec des tests de ce missile. Ainsi, elle avait déjà rapporté fin mai, en se référant à des sources ayant pris connaissance d’un rapport du renseignement américain, que tous les tests de cet engin tenus durant la période comprise entre novembre 2017 et février 2018 se sont soldés par un échec.

    Dmitri Peskov a conseillé aux journalistes de prêter l'oreille à Vladimir Poutine et de lui faire confiance.

    Intervenant en mai dernier devant l'Assemblée fédérale, le Président russe a annoncé le développement de nouveaux types d'armes stratégiques. Il a notamment été question d'un missile quasi invulnérable à propulsion nucléaire. Selon le chef de l'État, il s'agit d’un missile de croisière furtif volant à basse altitude doté d'une ogive nucléaire et ayant une portée pratiquement illimitée, une trajectoire imprévisible et capable de contourner les systèmes d'interception, devenant ainsi invulnérable aux systèmes de défense antiaérienne et antimissile existants et à venir.

    Lire aussi:

    Les USA donneraient 15 jours à la Turquie pour renoncer aux S-400 russes
    GNL américain: la Chine annonce la sentence
    Un policier assène des coups de pied et de poing à un interpellé déjà maîtrisé (vidéo)
    Tags:
    missile, propulseur nucléaire, nucléaire, Kremlin, mer de Barents, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik