Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammed ben Salmane

    Riyad a-t-il vraiment renoncé à la plus importante vente d'actions au monde?

    © AFP 2018 Alain Jocard
    International
    URL courte
    234

    Alors que Reuters avait annoncé que l'Arabie saoudite avait annulé le projet d'introduction en Bourse de sa compagnie pétrolière Saudi Aramco, le ministre saoudien de l'Énergie a démenti jeudi ces informations, précisant que le pays était toujours en passe de tenir cet engagement.

    Riyad est toujours déterminé à introduire en Bourse le géant pétrolier public Aramco, a annoncé jeudi dans un communiqué le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh. Cette déclaration intervient suite à un article de Reuters déclarant que le pays aurait décidé d'y renoncer.

    «Le gouvernement reste attaché à l'introduction en Bourse de Saudi Aramco, selon les circonstances appropriées et le calendrier approprié choisi par le gouvernement», a expliqué le ministre.

    Il a en outre poursuivi que les autorités avaient pris des mesures destinées à préparer cette initiative.

    Cependant, Khaled al-Faleh n'a pas précisé de date, déclarant que cela dépendrait de «plusieurs facteurs, dont des conditions de marchés favorables ainsi que l'acquisition d'actifs pétroliers en aval prévue dans les mois à venir».

    Le prince héritier Mohammed ben Salmane avait annoncé que l'Arabie saoudite envisageait de vendre 5% des actions du groupe public Saudi Aramco, joyau de la couronne saoudienne et entreprise la plus stratégique du royaume avec une capitalisation d'environ 100 milliards de dollars (85 milliards d'euros).

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Tags:
    ventes, actions, bourse, pétrole, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik