International
URL courte
20330
S'abonner

L’homme armé abattu le lundi 20 août par les forces israéliennes était un employé de l’organisation humanitaire Médecins sans frontières, a indiqué le journal du Times of Israël, citant une déclaration de l’armée.

Un infirmier de l'ONG humanitaire Médecins sans frontières a été abattu lundi par les forces israéliennes dans la zone frontalière avec la bande de Gaza, annonce The Times of Israel, se référant au Tsahal.

L'infirmier a été tué dans un échange de tirs avec des troupes des Forces de défense israéliennes alors qu'il tentait de se faufiler à travers la clôture de la frontière de Gaza.

L'armée a pu identifier l'homme, un Palestinien du nom d'Hani al-Majdalawi. D'après les déclarations de l'armée israélienne, il aurait tiré et lancé une grenade sur les soldats postés à la frontière.

«Nous avons demandé à Médecins sans frontières des éclaircissements sur cette affaire», a déclaré un porte-parole de Tsahal.

Aucun soldat israélien n'a été blessé dans cet échange de tirs.

Le frère de l'homme abattu a déclaré sur Facebook que l'infirmier avait acheté l'arme avec son propre argent, notant qu'il avait agi indépendamment de l'ONG.

L'organisation n'a pas encore commenté l'incident.

Selon le journal, il existe trois centres d'aide aux blessés appartenant à l'organisation Médecins sans frontières dans la bande de Gaza.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Michel Onfray attaque Macron: «On ne peut pas gouverner la France quand on méprise les Français» - vidéo
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Tags:
tir, Médecins sans frontières (MSF), Palestine, Israël, Bande de Gaza
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook