International
URL courte
4211
S'abonner

Des terroristes d'Idlib utilisent les civils comme «boucliers humains», a déclaré ce vendredi le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, commentant la situation actuelle en Syrie.

Le ministre russe des Affaires étrangères s'est prononcé ce vendredi sur la situation à Idlib, en insistant sur la nécessité de bien séparer les terroristes de l'opposition modérée en Syrie.

«Il faut tout faire pour que cette séparation ait lieu afin de minimiser les risques envers la population civile», a déclaré Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de négociations avec son homologue turc, Mevlüt Cavusoglu à Moscou.

M.Lavrov a également souligné que la situation à Idlib restait complexe.

«Lorsque la zone de désescalade a été créée à Idlib, personne n'imaginait que les radicaux et les terroristes du Front al-Nosra* utiliseraient les civils comme boucliers humains», s'est-il indigné.

En deux semaines, plus de 500 personnes soutenant le dialogue avec Damas ont été arrêtées par des radicaux dans la zone de désescalade d'Idlib, a récemment indiqué Alexeï Tsygankov, directeur du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Moscou dévoile les images du survol du HMS Defender par un avion militaire russe - vidéo
Tags:
bouclier humain, civils, terrorisme, Sergueï Lavrov, Idlib, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook