International
URL courte
15237
S'abonner

Rappelant la décision de Donald Trump de reporter la visite de son secrétaire d'État en Corée du Nord, le quotidien nord-coréen Rodong Sinmun a accusé les États-Unis de «double jeu» et de «complot en vue de déclencher une guerre contre la Corée du Nord».

Évoquant la décision du Président américain de repousser la visite du secrétaire d'État Mike Pompeo en Corée du Nord, le journal nord-coréen Rodong Sinmun a accusé les États-Unis de «double jeu» et de «complot» contre Pyongyang.

«Cela prouve que les USA trament un complot en vue de déclencher une guerre contre la Corée du Nord et de commettre un crime méritant un châtiment divin au cas où les États-Unis échoueraient dans une dénucléarisation injuste et despotique», indique le journal.

Se référant à un média sud-coréen, le journal souligne que des unités spéciales américaines stationnées au Japon s'entraînent à «infiltrer Pyongyang ».

«Nous ne pouvons que prendre note du double jeu des États-Unis qui sont en train d'organiser des exercices secrets impliquant des unités spéciales […] tout en dialoguant avec le sourire», fait-il remarquer.

Un porte-parole de l'ambassade des États-Unis à Séoul a fait savoir qu'il ne disposait d'aucune information sur les présumés exercices dont fait état le journal.

Les relations entre les États-Unis et la Corée du Nord se sont améliorées au cours des derniers mois, Kim Jong-un ayant tenu un sommet avec le Président américain, le 12 juin à Singapour.

Toutefois, Donald Trump a annoncé vendredi dernier avoir chargé le secrétaire d'État Mike Pompeo de remettre à plus tard sa visite en Corée du Nord parce qu'il ne voyait pas de «progrès suffisants» dans la dénucléarisation du pays. En outre, il a affirmé qu'en raison d'une position commerciale stricte avec la Chine, cette dernière «ne favorisait pas le processus de dénucléarisation comme précédemment». Dans le même temps, le Président américain a transmis ses «meilleures salutations» à Kim Jong-un qu'il compte «revoir bientôt».

Lire aussi:

Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois victimes dont deux égorgées
Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Tags:
sommet, exercices, guerre, visite, dénucléarisation, Rodong Sinmun, Mike Pompeo, Kim Jong-un, Donald Trump, Japon, Singapour, Chine, Pyongyang, Séoul, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook